Glossaire

Aide LabVIEW 2014

Date d'édition : June 2014

Numéro de référence : 371361L-0114

»Afficher les infos sur le produit
Télécharger l'aide (Windows uniquement)

Glossaire du toolkit Biomedical

Glossaire du module Control Design and Simulation

Glossaire du module Datalogging and Supervisory Control

Glossaire du module Robotics

Glossaire de Sound and Vibration Measurement Suite

Glossaire du toolkit Unit Test Framework

Préfixes

Symbole Préfixe Valeur
y yocto 10–24
z zepto 10–21
a atto 10–18
f femto 10–15
p pico 10–12
n nano 10–9
µ micro 10–6
m milli 10–3
c centi 10–2
d déci 10–1
da déca 101
h hecto 102
k kilo 103
M méga 106
G giga 109
T téra 1012
P péta 1015
E exa 1018
Z zetta 1021
Y yotta 1024

Nombres/Symboles

Infini
Δ Delta ; différence — x indique la valeur par laquelle x passe d'un indice au suivant.

Pi
1D À une dimension
2D À deux dimensions
3D À trois dimensions

A

A ampères
A/N analogique-numérique ; analogique/numérique
acquisition de données (DAQ) 1. Acquisition et mesure de signaux électriques numériques ou analogiques en provenance de capteurs, de transducteurs d'acquisition, de sondes de tests ou autres équipements.
2. Génération analogique ou numérique de signaux électriques.
adaptation de type Permet de changer le descripteur de type d'un élément de données sans modifier l'image mémoire de ces données.
AI entrée analogique
AIGND Broche d'entrée analogique d'un périphérique DAQ.
ajustement de courbe Technique qui consiste à extraire du jeu de données un ensemble de paramètres ou de coefficients de courbe dans le but d'obtenir une description fonctionnelle de ce jeu de données.
alias Faux élément à basse fréquence qui apparaît dans des données acquises à une fréquence d'échantillonnage trop basse par rapport à la fréquence de Nyquist.
amplification Type de conditionnement de signal qui améliore la précision des signaux numériques obtenus et réduit aussi le bruit.
analyseur VI qui balaie une chaîne pour déterminer la fonction de chacun de ses éléments.
ancien périphérique MIO Périphériques, tels que la carte AT-MIO-16, qui sont en général configurés avec des cavaliers et des commutateurs et qui ne sont pas compatibles Plug and Play. Ils utilisent également une puce de compteur/timer du type 9513.
animation de l'exécution Technique de mise au point qui consiste à animer l'exécution d'un VI pour illustrer la manière dont les données circulent dans le VI.
ANSI American National Standards Institute
AO sortie analogique
application Application créée au moyen du système de développement LabVIEW et exécutée dans l'environnement du système d'exécution LabVIEW.
application autonome Fichier fournissant des versions exécutables de VIs à d'autres utilisateurs. Les applications autonomes sont utiles lorsque vous voulez que les utilisateurs puissent exécuter les VIs sans avoir à installer le système de développement LabVIEW.
application multithread Application qui exécute plusieurs threads d'exécution différents de manière indépendante. Sur un ordinateur à plusieurs processeurs, les différents threads peuvent s'exécuter simultanément sur des processeurs différents.
Application Programming Interface (API) Interface de programmation pour le contrôle de certains progiciels, tels que Microsoft Visual SourceSafe.
approximation de Pade Détermine les coefficients du polynôme rationnel qui correspondant le mieux à un ensemble donné de dérivées premières. Soit f une fonction donnée avec des valeurs connues

Un polynôme rationnel unique existe



avec

Le polynôme rationnel peut être déterminé en résolvant une équation linéaire spéciale.
ASCII American Standard Code for Information Interchange — ASCII est une norme d'affectation de valeurs numériques aux caractères.
Assistant Boîte de dialogue comportant plusieurs pages dynamiques qui défilent au fur et à mesure que vous fournissez les informations.
Assistant DAQ Interface graphique permettant de configurer les tâches de mesure, les voies et les échelles. L'Assistant DAQ n'est disponible que sous Windows.
Assistant d'E/S instruments Complément logiciel, lancé par le VI Express Assistant d'E/S instruments, qui communique avec les instruments communiquant par messages et analyse graphiquement la réponse.
auto-dimensionnement Redimensionnement automatique des étiquettes pour qu'elles s'ajustent au texte que vous entrez.
auto-indexation Capacité des structures de boucle à assembler et à désassembler des tableaux à leurs bordures. Au fur et à mesure qu'un tableau entre dans une boucle dont l'auto-indexation est activée, la boucle le désassemble automatiquement en extrayant les scalaires des tableaux 1D, en extrayant les tableaux 1D des tableaux 2D, et ainsi de suite. Les boucles assemblent les données en tableaux au fur et à mesure que les données sortent de la boucle dans l'ordre inverse.
Automate programmable (PLC, Programmable Logic Control) Périphérique avec des entrées et des sorties multiples contenant un programme que vous pouvez modifier. Les serveurs de périphériques LabVIEW établissent la communication avec les PLC.

B

balayage Un ou plusieurs échantillons d'entrée analogique ou numérique. En général, le nombre d'échantillons d'entrée d'un balayage est égal au nombre de voies du groupe d'entrée. Par exemple, une impulsion de l'horloge de balayage produit un balayage qui acquiert un nouvel échantillon dans chaque voie d'entrée analogique du groupe.
balayage par intervalle Méthode de balayage selon laquelle l'intervalle entre les balayages est plus long que celui entre les voies individuelles qui constituent le balayage.
barre de menus Barre horizontale qui liste les noms des principaux menus d'une application. La barre de menus s'affiche sous la barre de titre d'une fenêtre. Chaque application est munie d'une barre de menus qui lui est propre, mais certains menus et certaines commandes sont communs à de nombreuses applications.
barre d'outils Barre contenant les boutons de contrôle utilisés pour exécuter les VIs et les mettre au point.
BDF méthode de différentiation inverse — Appelée aussi méthode de Gear.
bibliothèque Voir LLB ou bibliothèque de projet.
bibliothèque de classe Le groupe de VIs qui définissent une classe LabVIEW. La bibliothèque de classe enregistre aussi les données de la classe LabVIEW.
bibliothèque de projet Ensembles de VIs, de définitions de type, de variables partagées, de fichiers menus de palette et d'autres fichiers, y compris d'autres bibliothèques de projet.
bibliothèque de VIs Voir LLB.
bibliothèque partagée Fichier contenant un module programme exécutable que d'autres programmes peuvent utiliser pour exécuter une fonction. Les bibliothèques partagées sont utiles lorsque vous souhaitez partager une fonctionnalité des VIs que vous créez avec d'autres développeurs.
bidimensionnel Objet ayant deux dimensions, comme c'est le cas d'un tableau comprenant plusieurs lignes et plusieurs colonnes.
BNF Forme de Backus-Naur — En informatique, une représentation commune des grammaires de langues.
boîte de calcul Nœud qui exécute des équations que vous entrez sous forme littérale. Particulièrement utile pour les équations très longues, trop encombrantes pour être construites en forme de diagramme.
boîte de dialogue Fenêtre qui s'affiche lorsqu'une application a besoin de plus amples informations pour exécuter une commande.
boîtes de dialogue Propriétés Boîtes de dialogue qui s'ouvrent à partir du menu local d'une commande ou d'un indicateur que vous pouvez utiliser pour configurer l'apparence de cette commande ou de cet indicateur sur la fenêtre de la face-avant.
boucle For Structure de boucle itérative qui exécute son sous-diagramme un nombre défini de fois avec l'option d'arrêter l'exécution prématurément si une condition survient. Équivalent en langage textuel au code : For i = 0 to n — 1, do...
boucle While Structure en boucle qui répète une section de code jusqu'à ce qu'une condition ait lieu.
bouton Exécuter brisé Bouton qui remplace le bouton Exécuter lorsqu'un VI ne peut pas s'exécuter parce que des erreurs se sont produites.
bouton Exécuter en continu Icône indiquant qu'un VI est défini pour s'exécuter de manière répétitive jusqu'à ce que l'utilisateur l'arrête.
bouts de fils de liaison Fils de liaison tronqués qui apparaissent à côté de terminaux non câblés lorsque vous déplacez l'outil Bobine sur un VI ou un nœud de fonction.
branche d'un fil de liaison Section d'un fil de liaison contenant tous les segments de fil de liaison d'une jonction à une autre, d'un terminal à une jonction ou d'un terminal à un terminal, si ces derniers ne sont séparés par aucune jonction.
broche de sortie OUT Broche de sortie du compteur où le compteur peut générer différentes waveforms d'impulsions TTL.
broche d'entrée GATE Broche d'entrée de compteur qui contrôle le moment où le comptage est effectué dans l'application.
broche d'entrée SOURCE Broche d'entrée du compteur sur laquelle le compteur compte les transitions des signaux.
buffer Zone de stockage temporaire pour données acquises ou générées.
buffer de mémoire Voir buffer.
buffer de transfert Buffer de mémoire qui transmet les données du buffer d'opération au buffer d'exécution.
buffer d'exécution Allocation de mémoire pour les données sur le diagramme.
buffer d'opération Allocation de mémoire pour les données de chaque commande de la face-avant.

C

CA courant alternatif
CAN Convertisseur analogique/numérique — Appareil électronique, le plus souvent un circuit intégré, qui sert à convertir une tension analogique en nombre.
capteur Périphérique produisant une tension ou un courant de sortie qui représente la propriété physique qui est mesurée, telle que la vitesse, la température ou le flux.
caractères non affichables Caractères ASCII ne pouvant pas être affichés, tels que le caractère nul, retour arrière, tabulation, et ainsi de suite.
carte/tracé d'intensité Méthode d'affichage de trois dimensions de données sur un tracé 2D par utilisation de la couleur.
case à cocher Petite boîte carrée dans une boîte de dialogue que vous pouvez sélectionner ou désélectionner. Les cases à cocher sont généralement associées à de multiples options que vous pouvez définir. Vous pouvez sélectionner plus d'une case à cocher.
CC courant continu
cellule active Cellule d'une liste déroulante, d'une liste multicolonne, d'une table, de données numériques ou d'une commande arbre à laquelle vous pouvez appliquer de nouvelles propriétés.
chaîne Représentation d'une valeur sous forme de texte.
chaîne en C (CStr) Série de zéro caractère non signé ou plus, se terminant par un zéro, utilisée dans le langage de programmation.
chaîne LabVIEW (LStr) Type de données de chaînes utilisé par les diagrammes LabVIEW.
chaîne Pascal (CPStr) Série de caractères non signés, dont la valeur du premier caractère indique la longueur de la chaîne. Utilisée dans le langage de programmation Pascal.
chaîne Pascal concaténée (CPStr) Liste de chaînes de type Pascal concaténées en un seul bloc de mémoire.
chemin Spécifie l'emplacement unique d'un fichier ou d'un répertoire dans un système de fichiers. LabVIEW utilise les types de chemins suivants :

  • Absolu : décrit l'emplacement par rapport au niveau principal d'un système de fichiers.
  • Relatif : décrit l'emplacement par rapport à un répertoire spécifique dans un système de fichiers.
  • Symbolique : décrit l'emplacement relatif par rapport à un répertoire spécifique de LabVIEW. Vous pouvez utiliser des chemins symboliques pour vous assurer que le chemin fait référence à l'emplacement correct quelle que soit l'organisation du système de fichiers de l'ordinateur. À l'exécution, LabVIEW convertit un chemin symbolique en chemin absolu.

chemin absolu Chemin du fichier ou du répertoire qui décrit l'emplacement relatif au niveau principal du système de fichier.
cible Périphérique ou ordinateur sur lequel s'exécute un VI. Vous devez utiliser un projet LabVIEW pour pouvoir utiliser une cible RT ou FPGA.
classe Catégorie contenant des propriétés, des méthodes et des événements. Les classes sont organisées en une hiérarchie selon laquelle chaque classe hérite des propriétés et méthodes associées à la classe du niveau précédent.
classe ancêtre Toute classe LabVIEW qui est le parent, le grand-parent, etc. d'une autre classe LabVIEW. L'objet LabVIEW peut être l'ancêtre racine.
classe d'application de VI Référence à une application capable de charger les VIs permettant d'accéder aux propriétés et méthodes d'application.
classe descendante Enfant, petit-enfant, etc. d'une autre classe LabVIEW.
classe du VI Référence à un instrument virtuel qui autorise l'accès aux propriétés et aux méthodes du VI.
classe enfant Classe LabVIEW qui hérite de données et de VIs membres d'une classe LabVIEW ancêtre.
classe LabVIEW Un type de données définit par l'utilisateur dans LabVIEW. Une classe LabVIEW définit les données et les méthodes associées à un objet de la classe.
classe parente Classe LabVIEW existante de laquelle hérite une autre classe.
classe sœur Toute classe LabVIEW ayant la même classe parente.
clonage Utilisé pour copier une commande ou un autre objet en cliquant dessus tout en appuyant sur la touche <Ctrl> et en faisant glisser la copie à l'endroit où vous voulez la placer. (Mac OS X) Appuyez sur la touche <Option>. (Linux) Appuyez sur la touche <Alt>.

(Linux) Vous pouvez aussi dupliquer un objet en cliquant dessus avec le bouton central de la souris et en faisant glisser la copie à l'endroit où vous voulez la placer.
cluster Ensemble d'éléments de données ordonnées et non indexées de tout type de données, notamment les types numérique, booléen, chaîne, tableau ou cluster. Les éléments doivent tous être des commandes ou des indicateurs.
cluster d'erreur Se compose d'un indicateur d'état booléen, d'un indicateur de code numérique et d'un indicateur de source chaîne.
CMRR rapport de rejet en mode commun — La mesure de la capacité d'un instrument à rejeter un signal qui est commun aux deux conducteurs d'entrée. Par exemple, si vous mesurez un thermocouple dans un environnement bruyant, le bruit de l'environnement apparaît sur les deux conducteurs d'entrée. Par conséquent, ce bruit est un signal de tension en mode commun qui est rejeté par une intensité égale au CMRR de l'instrument. Le CMRR est donné par l'équation suivante :

CMRR = 20 log(Gain différentiel/Gain mode commun)

Le rapport est important car il indique quelle proportion du signal en mode commun apparaît dans votre mesure. La valeur du CMRR dépend aussi de la fréquence du signal et doit être spécifiée comme fonction de fréquence. Voici une équation équivalente pour représenter le CMRR :

20 Log(Tension commune mesurée/Tension commune appliquée)
CNA convertisseur numérique/analogique — Appareil électronique, le plus souvent un circuit intégré, qui convertit un nombre en tension ou en courant analogique.
CODATA Committee on Data for Science and Technology — Comité international chargé de promouvoir la compilation de données numériques fiables essentielles à tous les domaines scientifiques et technologiques.
code objet Version compilée du code source. Le code objet n'est pas autonome car vous devez le charger dans LabVIEW avant de pouvoir l'exécuter.
coefficient binomial Le coefficient binomial est donné par


coercition Conversion effectuée automatiquement par LabVIEW pour changer la représentation numérique d'un élément de données.
commande Objet de la face-avant permettant d'entrer interactivement les données dans un VI ou de les entrer par programmation dans un sous-VI, tel qu'un bouton rotatif, un bouton poussoir ou un cadran.
commande de données privées Définit les données d'une classe LabVIEW.
commande graphe Objet de la face-avant qui affiche des données dans un plan cartésien.
commande image 2D Indicateur universel pour l'affichage d'images contenant des lignes, des cercles, du texte et d'autres types d'objets graphiques.
commande menu déroulant Commande numérique spéciale qui associe des entiers 32 bits, commençant à 0 et s'accroissant par pas de 1, avec une série d'étiquettes de texte ou d'images.
commandes et indicateurs booléens Objets de la face-avant utilisés pour manipuler et afficher des données booléennes (VRAI ou FAUX).
commandes et indicateurs chaîne Objets de la face-avant utilisés pour manipuler et afficher du texte.
compensation de soudure froide
  1. Méthode permettant de compenser les imprécisions des circuits à thermocouples.
  2. Niveau de référence artificiel qui compense les variations de la température ambiante dans les circuits de mesure à thermocouples. Les sondes thermiques IC sont linéaires et leur sortie exprimée par mV/°C. Un capteur de 10 mV/°C, par exemple, a une tension de sortie égale à 250 mV à 25 °C. En revanche, la sortie d'une thermistance n'est pas linéaire. Par conséquent, la sortie d'une thermistance est spécifiée comme étant la gamme de tension au-dessus d'une gamme de température définie (de x volts à 50 °C à y volts à 0 °C).

compilation Opération qui convertit un code de haut niveau en code machine. LabVIEW compile automatiquement les VIs avant leur première exécution et après leur création ou l'édition d'une modification
complément à deux Méthode servant à représenter des entiers négatifs sous forme binaire en convertissant le nombre en binaire, en inversant les bits et en ajoutant 1 au résultat.
compteur Circuit qui compte les impulsions ou périodes d'horloge (cadencement). Les compteurs et les timers ont en général une capacité de comptage de 16 à 48 bits (parfois davantage). Le nombre total compté possible est égal à 2N, où N correspond au nombre de bits du compteur. Quand les événements comptés sont le nombre de périodes d'une horloge source, il est possible de calculer le temps écoulé si la fréquence est connue.
condition L'un des sous-diagrammes d'une structure Condition.
conditionnement de signal Manipulation de signaux en préparation de leur numérisation.
configuration par défaut Valeur du paramètre par défaut enregistrée dans le driver. Dans de nombreux cas, l'entrée par défaut d'une commande est égale à une certaine valeur (souvent 0) qui signifie utiliser la configuration par défaut actuelle. Par exemple, l'entrée par défaut d'un paramètre peut être ne pas changer la configuration actuelle et la configuration par défaut peut être pas de cartes AMUX-64T. Si vous changez la valeur d'un tel paramètre, la nouvelle valeur devient la nouvelle configuration. Vous pouvez définir des configurations par défaut pour certains paramètres de l'utilitaire de configuration.
connecteur Partie du VI ou du nœud de fonction qui contient les terminaux d'entrée et de sortie. Les données passent par un nœud et sortent d'un nœud par le biais d'un connecteur.
connecteur Zone dans le coin droit supérieur de la face-avant ou du diagramme qui affiche le modèle des terminaux du VI. Il définit les entrées et les sorties que vous pouvez câbler à un VI.
constante Terminal du diagramme qui fournit des données à valeur fixe au diagramme. Voir aussi constante universelle et constante définie par l'utilisateur.
constante définie par l'utilisateur Objet du diagramme qui émet une valeur que vous définissez.
constante universelle Objet de diagramme ne pouvant pas être édité et émettant un caractère ASCII ou une constante numérique standard particulière, comme par exemple, π.
contrôle de source Solution du problème de partage de VIs et du contrôle d'accès dans le but d'éviter une perte accidentelle des données. Vous pouvez utiliser un gestionnaire de contrôle de source pour partager des fichiers parmi plusieurs utilisateurs, améliorer la qualité et la sécurité et faire le suivi des modifications apportées aux projets partagés. Aussi appelé contrôle de code source.
contrôle de supervision Commande dans laquelle les boucles de commande fonctionnent indépendamment et sont sujettes à des actions correctives intermittentes.
contrôle PID Voir contrôle PID (Proportionnel, Intégral, Dérivé).
contrôle proportionnel, intégral, dérivé (PID) Combinaison d'actions d'une commande dérivée, intégrale et proportionnelle. Fait référence à une méthode de contrôle dans laquelle la sortie du contrôleur est proportionnelle à l'erreur, à son historique temporel et à sa vitesse de changement. L'erreur est la différence entre les valeurs observées et désirées d'une variable qui est soumise à l'action d'une commande.
conversion Changement du type d'un élément de données.
Coordinated Universal Time (UTC) Échelle de temps déterminée grâce à des horloges atomiques haute précision. LabVIEW utilise l'UTC comme norme dans la représentation interne des dates et des heures.
coordonnées absolues Coordonnées d'image relatives à l'origine (0,0) de la commande image 2D.
coordonnées relatives Coordonnées d'image relatives à la position actuelle du crayon.
cosinus intégral Le cosinus intégral est défini par



étant la constante d'Euler, et x étant un nombre non négatif réel.
coude sur un fil de liaison Point qui correspond à la jonction de deux segments.
couplage Manière dont un signal se transmet d'un emplacement à un autre.
courbe de contour Tracé sur lequel les courbes de contour sont utilisées pour connecter des points de valeur égale.
courbe en 3D Tracé paramétrique spécial (x(t), y(t), z(t)), dans lequel le paramètre t s'exécute sur un intervalle donné.
critère de Nyquist 0 f1< 0,5fe, où f1 est la fréquence de coupure et fe est la fréquence d'échantillonnage.

D

DAQ Voir acquisition de données (DAQ) et NI-DAQ.
DAQ-STC Contrôleur de synchronisation du système d'acquisition de données
dB décibels — Unité logarithmique utilisée pour mesurer des rapports de niveaux. Si les niveaux sont spécifiés en terme de puissance, alors 1 dB = 10*log10 (P/Pr) où P est la puissance mesurée et Pr est la puissance de référence. Si les niveaux sont spécifiés en terme d'amplitude, alors 1 dB = 20*log10 (A/Ar) où A est l'amplitude mesurée et Ar est l'amplitude de référence.
déclenchement Tout événement provoquant ou déclenchant une forme quelconque de capture de données.
déclenchement analogique Déclenchement qui survient à un niveau et dans une pente définis par l'utilisateur sur un signal analogique d'entrée. Vous pouvez définir le déclenchement pour qu'il se produise à une tension spécifique et sur un signal croissant ou décroissant (pente négative ou positive).
déclenchement externe Impulsion en tension à partir d'une source externe qui déclenche un événement, comme une conversion analogique/numérique par exemple.
déclenchement logiciel Événement programmé déclenchant un événement, tel que l'acquisition de données.
déclenchement logiciel Méthode de déclenchement dans laquelle vous simulez un déclenchement analogique à l'aide d'un logiciel. Également appelé récupération conditionnelle.
déclenchement matériel Méthode de déclenchement dans laquelle vous définissez le point de départ de l'acquisition et rassemblez les données à une position temporelle connue relative au signal de déclenchement.
déclenchement numérique Signal TTL que vous pouvez utiliser pour lancer ou arrêter une opération d'acquisition de données bufférisée, telle qu'une entrée ou une sortie analogique bufférisée.
déf. de type Voir definition de type.
définition de type Copie principale d'un objet personnalisé que plusieurs VIs peuvent utiliser.
dépassement Une condition dans laquelle le résultat d'une opération se trouve en dehors de la gamme de valeurs que le type de sortie peut représenter.
dépassement par le bas Une condition dans laquelle le résultat d'une opération se trouve en dessous de la plus petite valeur que le type de sortie peut représenter.
dépendance artificielle des données Condition en langage de programmation de flux des données dans laquelle l'arrivée des données plutôt que leur valeur déclenche l'exécution d'un nœud.
dépendance des données Condition en langage de programmation de flux des données dans laquelle un nœud ne peut pas s'exécuter tant qu'il ne reçoit pas de données en provenance d'un autre nœud. Voir aussi dépendance artificielle des données.
déplaçable Qui peut être déplacé par le gestionnaire de mémoire pour être mis à un nouvel emplacement de la mémoire.
déploiement Permet de télécharger des éléments ou d'appliquer des paramètres à une cible dans la fenêtre Explorateur de projet.
dérivée partielle Dérivée prise par rapport à une ou deux variables indépendantes, les autres étant traitées comme des constantes.
descripteur de type Voir descripteur de type de données.
descripteur de type de données Code identifiant les types de données ; utilisé pour le stockage et la représentation des données.
DFT Voir transformée de Fourier discrète.
diagramme Description en images ou représentation d'un programme ou d'un algorithme. Le diagramme est constitué d'icônes exécutables appelées nœuds et de fils de liaison qui véhiculent les données entre les nœuds. Le diagramme représente le code source du VI. Le diagramme se trouve dans la fenêtre de diagramme du VI.
dimension Taille et structure d'un tableau.
discret Contenant des valeurs discontinues de la variable indépendante, habituellement le temps.
dispatch dynamique Un VI qui définit une méthode d'une classe LabVIEW. Les VIs membres sont des VIs de même nom présents dans la hiérarchie de la classe. Similaire aux VIs polymorphes, LabVIEW détermine à l'exécution quel VI membre appeler.
dispatch statique Une méthode d'une classe LabVIEW. Vous définissez un VI membre de dispatch statique dans un seul niveau de la hiérarchie de classes LabVIEW.
dithering Ajout d'un bruit Gaussien à un signal d'entrée analogique. Vous pouvez augmenter la résolution d'un demi-bit en ajoutant un dither, puis en effectuant la moyenne des données d'entrée.
DLL Dynamic Link Library. Voir aussi bibliothèque partagée.
DMA accès direct à la mémoire — Méthode vous permettant de transférer des données d'un périphérique ou de la mémoire sur le bus vers la mémoire de l'ordinateur (ou de la mémoire de l'ordinateur vers un périphérique) pendant que le processeur fait autre chose. L'utilisation de DMA est la méthode la plus rapide de transfert des données vers ou depuis la mémoire d'un ordinateur.
Document Object Model (DOM) Interface de programmation d'application pour documents XML correctement mis en forme. Le DOM définit le mode d'accès et de manipulation de la structure d'un document.
Document Type Definition (DTD) Liste des éléments et attributs autorisés dans un document XML.
DOM Voir Document Object Model.
domaine Réseau qui contient les comptes des groupes et des utilisateurs.
données aplaties Données de tout type qui ont été converties en chaîne, habituellement pour pouvoir être écrites dans un fichier.
données échantillonnées de manière hétérogène Données qui ont été échantillonnées à des intervalles d'échantillonnage inégaux.
données privées Les données d'une classe LabVIEW. Seuls les VIs membres d'une classe peuvent accéder aux données privées d'une classe.
données variant Les données variant ne se conforment pas à un type de données spécifique et elles contiennent des attributs, comme les noms de voies et les unités de voies. LabVIEW représente les données variant par le type de données variant.
driver Logiciel de commande d'un périphérique particulier, tel qu'un périphérique DAQ.
driver d'instruments Un ensemble de fonctions de haut niveau qui contrôle et communique avec un instrument de mesures.
driver IVI Driver écrit conformément à la spécification IVI. Le driver générique d'une classe d'instruments (comme des voltmètres) est appelé driver de classe, tandis que le driver d'un instrument spécifique créé par un fabricant spécifique au périphérique.
DS (espace de données) Section de l'allocation mémoire qui contient toutes les données d'un VI, sauf les données relatives à son exécution.
DSP traitement de signaux numériques ou processeur de signaux numériques
DTbl table numérique
DTD Voir Document Type Definition.
DWDT type de données waveform numérique

E

E/S Entrée/Sortie — Le transfert des données vers ou à partir d'un système informatique comportant des voies de communication, des périphériques d'entrée opérateur et/ou des interfaces d'acquisition et de contrôle de données.
E/S numérique cadencée Type d'acquisition/génération numérique dans laquelle LabVIEW met à jour les lignes numériques ou les états des ports à une fréquence fixe. La synchronisation est contrôlée par une horloge ou par la détection d'un changement du modèle. Les E/S numériques cadencées peuvent être finies ou continues. Également appelée génération de motifs ou pattern numérique d'E/S.
E/S numériques immédiates Type d'acquisition/génération numérique dans laquelle LabVIEW met immédiatement à jour les lignes numériques ou les états des ports ou renvoie la valeur numérique d'une ligne d'entrée. Également appelé E/S numérique non cadencée.
Éch échantillon
échantillon Point unique de données d'entrée ou de sortie analogique ou numérique.
échelle Partie de graphe, de graphe déroulant et de certaines commandes et indicateurs numériques qui contient une série de repères ou de points situés à des intervalles connus pour représenter les unités de mesure.
Éditeur d'icône Interface similaire à celle d'un programme graphique servant à créer les icônes des VIs.
EDO équation différentielle ordinaire
EEPROM Electrically Erased Programmable Read-Only Memory — Mémoire morte que vous pouvez effacer et reprogrammer grâce à un signal électrique.
encadrement d'un minimum La racine d'une fonction continue est considérée comme étant encadrée par deux points, a < b, lorsque f(a) et f(b) ont des signes opposés. Un minimum est encadré lorsqu'il y a trois points, a < b < c, avec f(a) > f(b) et f(c) > f(b).
encapsulation La consolidation des données et des méthodes au sein d'une classe LabVIEW, où les données sont accessibles uniquement via des VIs membres.
entier Tous les nombres entiers naturels, leur opposé, ou zéro.
entrée d'erreur Cluster d'erreur qui entre dans un VI.
entrée par défaut Valeur par défaut d'une commande de la face-avant.
enveloppe de cluster Objet de la face-avant qui renferme les éléments d'un cluster.
enveloppe de tableau Objet de la face-avant qui contient un tableau. Une enveloppe de tableau consiste en un afficheur d'indice, une fenêtre d'objets de données et une étiquette facultative. Elle peut accepter différents types de données.
erreur de quantification Incertitude inhérente à la numérisation d'une valeur analogique en raison de la résolution finie du processus de conversion. L'erreur de quantification dépend du nombre de bits dans le convertisseur, ainsi que des erreurs, du bruit et des non-linéarités qu'il contient.
erreur globale Différence maximale entre la solution calculée par la fonction et la solution exacte.
erreur locale Erreur introduite dans la solution par incrément de temps.
étape Sous-diagramme d'une structure Séquence déroulée ou empilée.
étendre le signe Utiliser une opération arithmétique pour augmenter le nombre de bits d'un nombre sans changer le signe ou la valeur du nombre d'origine.
étiquette Objet texte utilisé pour nommer ou décrire des objets ou des zones sur la face-avant ou le diagramme.
étiquette de nom Étiquette d'un objet de la face-avant utilisée pour nommer l'objet afin de le distinguer d'autres objets. L'étiquette apparaît également sur le terminal du diagramme, les variables locales et les nœuds de propriété qui sont liés à l'objet. Voir aussi étiquette de sous-titre.
étiquette de sous-titre Étiquette d'un objet de la face-avant utilisée pour nommer l'objet dans l'interface utilisateur. Vous pouvez traduire cette étiquette en d'autres langues sans affecter le code source du diagramme. Voir aussi Étiquette de nom.
étiquette libre Étiquette de la face-avant ou du diagramme qui n'appartient à aucun autre objet.
événement Condition ou état d'un signal analogique ou numérique.
événement de type filtre Permettent de contrôler la manière dont l'interface utilisateur se comporte.
événements de type notification Préviennent LabVIEW qu'une action utilisateur a déjà eu lieu, comme le changement de la valeur d'une commande.
excitation du transducteur Type de conditionnement de signal qui utilise des tensions et courants externes pour exciter le circuit d'un système de conditionnement de signaux en phénomènes physiques pouvant être mesurés.
EXE Voir application autonome.
exécution asynchrone Mode dans lequel plusieurs opérations partagent le temps processeur. Par exemple, une opération s'exécute tandis que d'autres attendent des interruptions pendant des opérations d'E/S sur périphériques ou attendent une impulsion d'horloge.
exécution continue Mode d'exécution dans lequel un VI s'exécute de manière répétitive jusqu'à ce que l'opérateur l'arrête. Cliquez sur le bouton Exécuter en continu pour exécuter un VI de manière répétitive.
exécution réentrante Mode dans lequel des appels à des occurrences multiples d'un sous-VI peuvent être exécutés en parallèle grâce à des espaces mémoires distincts et séparés.
extrêmes Maxima et minima.

F

face-avant Interface utilisateur interactive d'un VI. L'apparence de la face-avant imite des instruments physiques, tels que des oscilloscopes et des multimètres.
faire glisser Utilisation du curseur sur l'écran pour sélectionner, déplacer, copier ou supprimer des objets.
fenêtre à lobe latéral Les lobes latéraux se trouvent de chaque côté du lobe principal et se rapprochent de zéro aux multiples de fé/n du lobe principal. Les caractéristiques des lobes latéraux de la fenêtre de lissage ont un impact direct sur la mesure dans laquelle les composantes de fréquence adjacentes se dispersent dans les intervalles des fréquence adjacents. La réponse des lobes latéraux d'un signal sinusoïdal puissant peut surpasser la réponse du lobe principal d'un autre signal sinusoïdal faible situé à proximité. Le niveau maximal des lobes secondaires et leur taux de "roll-off" caractérisent les lobes secondaires d'une fenêtre de lissage. Le niveau maximal des lobes secondaires correspond au niveau en décibels du lobe latéral le plus important par rapport au gain de crête du lobe principal. Le taux de "roll-off" du lobe latéral est le taux de décroissance asymptotique exprimé en décibels par décade de fréquence des pics des lobe latéraux.
fenêtre à lobe principal Le centre du lobe principal d'une fenêtre de lissage coïncide avec chaque composante de fréquence d'un signal temporel. Par convention, pour caractériser la forme du lobe principal, les largeurs de ce dernier à environ 3 dB et 6 dB au-dessous du pic de ce lobe décrivent la largeur du lobe principal. L'unité de mesure pour la largeur du lobe principal est exprimée en intervalles ou raies de fréquence FFT. La largeur du lobe principal de la fenêtre de lissage limite la résolution en fréquence du signal fenêtré. Par conséquent, la capacité de distinguer deux composantes de fréquence étroitement rapprochées augmente au fur et à mesure que le lobe principal de la fenêtre de lissage se rétrécit. En même temps que le lobe principal de la fenêtre se rétrécit et que la résolution spectrale s'améliore, l'énergie de la fenêtre s'étend à ses lobes latéraux, ce qui accroît la dispersion spectrale et réduit la précision de l'amplitude. Un compromis est trouvé entre la précision de l'amplitude et la résolution spectrale.
fenêtre à profil plat La fenêtre à profil plat a l'amplitude la plus exacte de toutes les fenêtres de lissage à ±0,02 dB, pour les signaux se situant à équidistance des périodes complètes. Du fait que la fenêtre à profil plat possède un lobe principal d'une largeur importante, elle ne jouit pas d'une très bonne résolution en fréquence. L'équation suivante définit la fenêtre à profil plat.



où ω = (2πn)/N

a0 = 0,215578948
a1 = 0,416631580
a2 = 0,277263158
a3 = 0,083578947
a4 = 0,006947368

La fenêtre à profil plat est particulièrement utile pour mesurer avec précision l'amplitude des composantes d'une seule fréquence avec une faible énergie spectrale dans le signal.
fenêtre active Fenêtre qui accepte l'entrée utilisateur, généralement la fenêtre de devant. La barre de titre d'une fenêtre active est mise en évidence. Pour activer une fenêtre, cliquez dessus ou sélectionnez-la dans le menu Fenêtres.
fenêtre Aide contextuelle Fenêtre qui affiche des informations de base sur les objets de LabVIEW lorsque vous déplacez le curseur au-dessus de chaque objet. Les objets comportant des informations d'aide contextuelle comprennent les VIs, les fonctions, les constantes, les structures, les palettes, les propriétés, les méthodes, les événements, les composantes de boîtes de dialogue et les éléments de la fenêtre Explorateur de projet.
fenêtre de Hamming La fenêtre de Hamming est une version modifiée de la fenêtre de Hanning. La forme de la fenêtre de Hamming est semblable à celle d'une onde cosinusoïdale. L'équation suivante définit la fenêtre de Hamming.



pour n = 0, 1, 2, …, N – 1

N correspond à la longueur de la fenêtre et w à la valeur de la fenêtre.

fenêtre de Hanning Une fenêtre de Hanning a une forme similaire à celle de la demi-période d'une onde cosinusoïdale. L'équation suivante définit la fenêtre de Hanning.



pour n = 0, 1, 2, …, N – 1

N correspond à la longueur de la fenêtre et w à la valeur de la fenêtre. Également appelée fenêtre de Hann.

fenêtre de Kaiser-Bessel Une fenêtre de Kaiser-Bessel est une fenêtre de lissage flexible dont vous pouvez modifier la forme en ajustant les entrées. Ainsi, en fonction de votre application, vous pouvez changer la forme de la fenêtre afin de contrôler le degré de dispersion spectrale. La fenêtre de Kaiser-Bessel est utile pour détecter deux signaux qui ont presque la même fréquence, mais dont les amplitudes sont très différentes.
fenêtre de la face-avant Fenêtre du VI qui contient la face-avant, la barre d'outils, les icônes et le connecteur.
fenêtre Explorateur de projet Fenêtre dans laquelle vous pouvez créer et éditer des projets LabVIEW.
fenêtre exponentielle La forme de la fenêtre exponentielle est celle d'une exponentielle décroissante. L'équation suivante définit la fonction exponentielle.



pour n = 0, 1, 2, …, N – 1

N correspond à la longueur de la fenêtre, w à la valeur de la fenêtre et f à la valeur finale.

La valeur initiale de la fenêtre est égale à 1 et va en décroissant graduellement vers zéro. Vous pouvez ajuster la valeur finale de la fenêtre exponentielle à une valeur située entre 0 et 1. La fenêtre exponentielle est utile pour l'analyse de signaux de réponse transitoire dont la durée dépasse la longueur de la fenêtre. La fenêtre exponentielle atténue la fin du signal, ce qui permet à celui-ci de décroître complètement avant d'atteindre la fin du bloc d'échantillons. Vous pouvez appliquer la fenêtre exponentielle à des signaux qui vont en décroissant de manière exponentielle, comme c'est le cas pour la réponse de structures avec légère atténuation qui sont polarisées par un impact, comme par exemple, un coup de marteau.
fenêtre Hiérarchie Voir fenêtre Hiérarchie du VI.
fenêtre Liste des erreurs Fenêtre qui affiche des erreurs et des mises en garde se produisant dans un VI, et, dans certains cas, donne des recommandations pour corriger les erreurs.
fenêtre rectangulaire Fenêtre rectangulaire dont la valeur est de un sur sa longueur. L'équation suivante définit la fenêtre rectangulaire. w(n) = 1,0

pour n = 0, 1, 2, …, N – 1

N correspond à la longueur de la fenêtre et w à la valeur de la fenêtre.

Appliquer une fenêtre rectangulaire équivaut à n'utiliser aucune fenêtre car la fonction rectangulaire se contente de tronquer le signal à un signal qui rentre dans un intervalle temporel fini. La fenêtre rectangulaire engendre la dispersion spectrale la plus importante.
fenêtre triangulaire Fenêtre ayant la forme d'un triangle. L'équation suivante définit la fenêtre triangulaire.



pour n = 0, 1, 2, …, N – 1

N correspond à la longueur de la fenêtre et w à la valeur de la fenêtre.
FFFT transformée de Fourier rapide fractionnaire
FFT Voir transformée de Fourier rapide.
FFT fractionnelle de spectre de puissance Amplitude de la FFFT.
FFT nombre premier Cas spécial de FFT dans lequel la longueur du signal est un nombre premier. Du point de vue informatique, le VI FFT nombre premier est plus efficace que les algorithmes FFT classiques.
fichier .lvm Fichier de mesure délimité par tabulation que vous pouvez ouvrir avec une application de type tableur ou dans un éditeur de texte.
fichier .tdm Fichier de mesures binaire qui contient des données de type waveform.
fichier à flux d'octets standard Fichier qui stocke les données comme séquence de caractères ou d'octets ASCII.
fichier d'exportation de VI Fichier texte avec tags contenant toutes les chaînes de localisation trouvées sur la face-avant d'un VI.
fichier journal LabVIEW Fichier qui stocke les données comme séquence d'enregistrements de type de données simples et arbitraires que vous spécifiez lorsque vous créez le fichier. Tous les enregistrements d'un fichier journal LabVIEW doivent avoir le même type, mais ce type peut être complexe. Par exemple, vous pouvez spécifier chaque enregistrement en tant que cluster contenant une chaîne, un nombre et un tableau.
fichier journal LabVIEW (sur disque) Acquisition et enregistrement simultanés des données dans un fichier sur disque. Les VIs et les fonctions d'E/S sur fichiers de LabVIEW peuvent enregistrer des données dans un journal.
FieldPoint Famille de modules d'E/S industriels de National Instruments.
FIFO Buffer de mémoire First In - First Out — Les premières données stockées sont les premières données envoyées à l'accepteur.
fil de liaison Chemin de données entre des nœuds.
filtrage Type de conditionnement du signal qui vous permet de filtrer des signaux indésirables en provenance du signal que vous essayez de mesurer.
filtre de Butterworth Filtre à basse ondulation.
filtre passe-bas Circuit qui atténue les composantes haute fréquence dans un signal analogique et ne transmet que les basses fréquences. Dans le traitement d'images, un filtre passe-bas réduit le détail et rend l'image floue.
filtres de Bessel Ces filtres ont une réponse uniforme maximale à la fois en amplitude et en phase. De plus, la réponse de phase dans la bande passante des filtres de Bessel, qui est souvent la région d'intérêt, est presque linéaire. Utilisez les filtres de Bessel pour réduire la distorsion de phase non linéaire inhérente à tous les filtres RII.
fin de fichier (EOF, end of file) Offset de caractères de la fin d'un fichier par rapport au début du fichier. L'EOF est égal à la taille du fichier.
Fletcher & Reeves Voir méthode du gradient conjugué.
flux de commande Système de programmation dans lequel l'ordre séquentiel des instructions détermine l'ordre des exécutions. La plupart des langages de programmation textuels sont des langages de flux de commande.
flux de données Système de programmation nécessitant la création de diagrammes dotés de nœuds exécutables connectés par des fils de liaison qui indiquent que les données produites par un nœud sont utilisées par un autre nœud. Les nœuds peuvent s'exécuter lorsqu'ils ont reçu toutes les données nécessaires en entrée et peuvent produire des données en sortie pour les autres nœuds du diagramme. G est un système de flux de données.
fonction Élément d'exécution intégré, comparable à un opérateur, une fonction ou à une déclaration dans un langage de programmation textuel.
fonction Assembler Fonction qui crée des clusters à partir de divers types d'éléments.
fonction bêta Intégrale définie par



ou, en termes de la fonction gamma


fonction bêta incomplète La fonction bêta incomplète est définie par



avec a, b > 0 et B(a, b) représente la fonction bêta de a et b
fonction carré La fonction Carré est définie par



x est n'importe quel nombre réel.
fonction créneau unitaire La fonction créneau unitaire est définie par


fonction Daubechies4 ondelette de Daubechies à 4 coefficients.
fonction de Bessel La fonction de Bessel de première espèce d'ordre n

est définie par



avec n = 0, 1, ...

La fonction de Bessel de seconde espèce d'ordre n est définie par



avec n = 0, 1, ...
fonction Échelon La fonction échelon unité de Heaviside est définie par



x est n'importe quel nombre réel.
fonction elliptique jacobienne La valeur de sn (Fonction elliptique jacobienne) est déterminée par la relation



u et k sont des nombres réels donnés. Les autres fonctions elliptiques jacobiennes ont les définitions suivantes :






fonction gamma La fonction gamma de x est la généralisation de la fonction factorielle ordinaire n!. La relation entre ces deux fonctions est pour tous les nombres naturels n. La fonction gamma est définie par



pour toute valeur réelle ou complexe x et a la propriété .
fonction gamma incomplète La fonction gamma incomplète est définie par



pour a > 0
formats de stockage des données Disposition et représentation des données stockées en mémoire.
fraction continue La fraction continue de deux séquences (a0, a1, ... , an) et (b0, b1, ... , bn) est définie par le terme suivant :



Les fractions continues sont des outils très utiles pour calculer des fonctions spéciales.
fréquence f, unité de base de la fréquence, mesurée en événements ou oscillations par seconde à l'aide d'un compteur de fréquence ou d'un analyseur de spectre. La fréquence est l'inverse de la période d'un signal.
fréquence de balayage Nombre de fois (ou balayages) par seconde que LabVIEW acquiert des données sur les voies. Par exemple, à une fréquence de balayage de 10 Hz, LabVIEW échantillonne chaque voie d'un groupe 10 fois par seconde.
fréquence de mise à jour Nombre de mises à jour de sortie par seconde.
fréquence de Nyquist Quand un signal analogique est échantillonné à une fréquence égale à deux fois celle du composant de la plus haute fréquence, il peut être correctement reconstitué lorsqu'on le reconvertit au domaine analogique. La fréquence d'échantillonnage requise est appelée Fréquence de Nyquist.

G

G Langage de programmation graphique utilisé par LabVIEW.
gain Amplification ou atténuation d'un signal.
gamme Zone à l'intérieur de laquelle une quantité est mesurée, reçue ou transmise. Exprimée en formulant les valeurs de la gamme inférieure et de la gamme supérieure, qui font référence aux limites de la zone.
gamme d'entrée Différence entre la tension maximale et la tension minimale qu'une voie d'entrée analogique peut mesurer à un gain de 1. La gamme d'entrée est une valeur scalaire, et non une paire de nombres. Par elle-même, la gamme d'entrée ne détermine pas de manière unique la limite supérieure et inférieure de tension. Une gamme d'entrée de 10 V peut signifier une limite supérieure de +10 V et une limite inférieure de 0 V, ou une limite supérieure de +5 V et une limite inférieure de -5 V.

La combinaison de la gamme d'entrée, de la polarité et du gain détermine les limites d'entrée d'une voie d'entrée analogique. Dans certains produits, ce sont les cavaliers qui définissent la gamme d'entrée et la polarité, bien que vous puissiez les programmer pour d'autres produits. La plupart des produits ont des gains qui peuvent être programmés. Lorsque vous utilisez les modules SCXI, vous avez besoin de leurs gains pour déterminer les limites d'entrée.
General Purpose Interface Bus GPIB. Synonyme de HP-IB. Bus standard utilisé pour contrôler des instruments électroniques par ordinateur. Appelé aussi bus IEEE 488 parce qu'il est défini par les normes ANSI/IEEE 488-1978, 488.1-1987 et 488.2-1992.
GPIB Voir General Purpose Interface Bus.
graphe Affichage d'un ou de plusieurs tracés. Un graphe reçoit des données et les trace en bloc.
graphe à balayage Indicateur numérique qui fonctionne sur le modèle d'un oscilloscope. Similaire à un oscillographe, sauf que les données anciennes sont séparées des données nouvelles par une ligne qui traverse l'écran d'affichage.
graphe déroulant Affichage 2D d'au moins un tracé dans lequel l'affichage conserve l'historique des données précédentes jusqu'à un maximum que vous définissez. Le graphe déroulant reçoit les données et met l'affichage à jour point par point ou tableau par tableau, en conservant, pour l'affichage, un certain nombre d'anciens points dans un buffer. Voir aussi oscillographe, graphe déroulant et graphe à balayage.
graphe déroulant Indicateur de traçage numérique sur le modèle d'un enregistreur papier de graphe déroulant, qui défile au fur et à mesure qu'il trace des données.
graphe déroulant Indicateur qui trace les points de données à une certaine fréquence.
groupe Ensemble des voies ou des ports d'entrée ou de sortie que vous définissez. Les groupes peuvent contenir des voies d'entrée analogique, de sortie analogique, d'entrée numérique, de sortie numérique ou de compteur/horloge. Un groupe ne peut contenir qu'un seul type de voie. Utilisez un numéro d'ID de tâche pour faire référence à un groupe après l'avoir créé. Vous pouvez définir jusqu'à 16 groupes en une fois.

Pour effacer un groupe, câblez un tableau de voie vide et le numéro de groupe au VI de configuration de groupe. Vous n'avez pas besoin d'effacer un groupe pour changer ses éléments. Si vous reconfigurez un groupe dont la tâche est active, LabVIEW efface la tâche et renvoie une mise en garde. LabVIEW ne redémarre pas la tâche une fois que vous avez reconfiguré le groupe.
groupe de compteurs/timers Ensemble des voies compteurs/timers. Utilisez ce type de groupe pour les opérations simultanées de compteurs/timers multiples.

H

handshaking Type de protocole qui permettent à deux périphériques de synchroniser leurs opérations.
hébergement Partie non mobile des commandes et des indicateurs de la face-avant qui contient les pointeurs, les échelles ou les boîtes de défilement.
héritage L'utilisation d'une classe LabVIEW comme définition initiale d'une nouvelle classe LabVIEW. La classe qui hérite a les mêmes données et VIs membres que la classe ancêtre, mais vous pouvez effectuer des ajouts ou des modifications aux données et aux méthodes existantes à votre guise.
hexa Hexadécimal. Système de nombres de base 16.
hiérarchie de classes LabVIEW La relation d'héritage entre les classes LabVIEW.
horloge Composant matériel contrôlant la synchronisation de la lecture et de l'écriture sur les groupes.
horloge de balayage Horloge contrôlant l'intervalle de temps entre les balayages dans NI-DAQ traditionnel (ancien driver). Sur les produits acceptant les balayages à intervalles, (par exemple, les périphériques de la série E), cette horloge fenêtre l'horloge de voie entre les valeurs ON et OFF. Sur les produits dont l'échantillonnage est simultané (par exemple, les périphériques de la série S), cette horloge détermine la fréquence à laquelle les conversions s'effectuent entre toutes les voies.
horloge de voie Horloge qui contrôle l'intervalle de temps entre l'échantillonnage des voies individuelles au sein d'un balayage. Les cartes permettant l'échantillonnage simultané ne sont pas équipées de cette horloge.
Hz hertz— Périodes par seconde.

I

IAC InterApplication Communication — Communication inter-application.
icône Représentation graphique d'un nœud du diagramme.
ID de tâche Numéro généré par LabVIEW pour identifier la tâche amorcée pour le driver NI-DAQ. Le tableau suivant présente les définitions des codes de fonction.

Code de fonction Opération d'E/S
1 entrée analogique
2 sortie analogique
3 E/S sur port numérique
4 E/S sur groupe numérique
5 E/S numérique cadencée

IDE Integrated Development Environment — Application logicielle qui sert d'interface machine-utilisateur complète pour la programmation informatique et est en général dédiée à un langage de programmation spécifique.
IEEE Institute for Electrical and Electronic Engineers
image Série d'instructions graphiques qu'une commande image 2D utilise pour créer une image.
impulsion Signal dont l'amplitude s'écarte de zéro pendant une courte période de temps.
incrément de temps Intervalle de t à t + dt.
incrément de temps majeur Incrément de temps auquel la résolution d'ÉDO produit une solution approximative de l'équation différentielle.
incrément de temps mineur Incrément de temps évalué entre des incréments de temps majeurs. Généralement utilisé pour améliorer la précision de l'incrément de temps majeur.
indicateur Objet de la face-avant affichant la sortie, tel qu'un graphe ou une LED.
indicateurs et commandes numériques Objets de la face-avant utilisés pour manipuler et afficher des données numériques.
Inf Valeur d'affichage numérique pour une représentation en virgule flottante de l'infini.
info-bulle Petites bannières de texte jaunes qui identifient le nom du terminal et facilitent l'identification des terminaux pour le câblage.
inplace La condition dans laquelle plusieurs terminaux, tels que des terminaux d'E/S ou des registres à décalage, utilisent le même espace mémoire.
instance de l'application Instance de LabVIEW créée pour chaque cible que vous créez dans un projet LabVIEW. Lorsque vous ouvrez un VI à partir de la fenêtre de l'Explorateur de projet, le VI s'ouvre dans l'instance de l'application de la cible. Une instance individuelle de LabVIEW s'exécute pour chaque cible que vous créez. À chaque fois que vous créez une nouvelle cible dans un projet, vous créez une nouvelle instance d'application. Par exemple, dans le cas de projets multiples, il y a une instance de Poste de travail dans chaque projet. LabVIEW crée aussi une instance principale d'application, laquelle contient les VIs ouverts qui ne font pas partie d'un projet et les VIs que vous n'avez pas ouverts à partir d'un projet. Voir aussi cible.
instrument virtuel (VI) Programme de LabVIEW modélisant l'apparence et le fonctionnement d'un instrument réel.
intégrale elliptique de Legendre L'intégrale elliptique de Legendre du premier type est définie par l'équation suivante


interruption Signal indiquant que le processeur central doit suspendre sa tâche actuelle pour réaliser une activité désignée.
intervalle Intervalle ou composant qui représente les valeurs à un point d'une gamme.
intervalle de confiance Intervalle dans lequel la fonction devrait se loger. Plus l'intervalle de confiance est réduit, plus un modèle ajusté est susceptible de se rapprocher de la fonction.
intervalle de fréquence Intervalle ou composant qui représente les valeurs à un point d'un domaine de fréquence. Également appelé ligne de fréquence ou intervalle FFT.
intervalle de prédiction Intervalle dans lequel les valeurs d'une fonction devraient se loger.
intervalle d'encadrement Un triplet d'encadrement (a, b, c) d'une fonction continue 1D f est une combinaison de trois points avec f(a) > f(b) et f(c) > f(b). Ceci assure la présence d'un minimum local de f dans l'intervalle (a, c).
IP Internet Protocol — Protocole Internet.
IrDA Infrared Data Association — Association des données infra-rouges.
isolation Type de conditionnement de signal dans lequel vous isolez les signaux du transducteur de l'ordinateur pour des raisons de sécurité. Cela vous protège ainsi que l'ordinateur contre d'importantes pointes de tension et sert à garantir que les mesures effectuées par le périphérique DAQ ne sont pas affectées par des différences de tension.
IVI Interchangeable Virtual Instruments — Norme logicielle pour la création d'une interface (API) commune pour les instruments de mesure et de test courants.

J

jauge de contrainte Conducteur de faible épaisseur fixé sur un matériau, servant à détecter les contraintes ou les vibrations auxquelles est soumis ce matériau.
jonction d'un fil de liaison Point ou trois segments de fils de liaison ou plus se rejoignent.

K

kH kilohertz
khi-carré Fonction d'erreur donnée par



Dans cette équation, sont les points des données en entrée et correspond à la fonction non linéaire dans laquelle sont les coefficients. Si les erreurs de mesure sont indépendantes et normalement distribuées avec un écart-type constant , ceci est aussi l'estimation par la méthode des moindres carrés.
Kmots 1 024 mots (16 bits) de mémoire.

L

LabVIEW Laboratory Virtual Instrument Engineering Workbench — LabVIEW est un langage de programmation graphique qui utilise des icônes au lieu de lignes de texte pour créer des applications.
largeur d'impulsion Temps entre le front montant et le front descendant d'une impulsion (à 50 % d'amplitude).
lecteur Lettre comprise entre a-z et suivie de deux-points (:) pour indiquer une unité de disque logique.
LED Light-Emitting Diode — Diode électroluminescente.
légende Objet d'un graphe ou d'un graphe déroulant qui permet d'afficher les noms et les styles de ses tracés.
ligne active Ligne d'une liste déroulante à laquelle vous pouvez appliquer les changements de propriétés.
linéarisation Type de conditionnement de signaux dans lequel LabVIEW linéarise les niveaux de tension provenant des transducteurs de manière à ce que la tension puisse être mise à l'échelle pour mesurer les phénomènes physiques.
liste déroulante Boîte à l'intérieur d'une boîte de dialogue qui liste tous les choix disponibles pour une commande. Par exemple, une liste des noms des fichiers sur un disque.
LLB Fichier LabVIEW compressé qui stocke un ensemble de VIs apparentés, indépendamment de la plate-forme, et vous permet de stocker des VIs provenant de différentes versions de LabVIEW.
longueur de mot Le nombre total de bits utilisés par un système pour stocker un élément de données particulier, comme un nombre, par exemple. LabVIEW accepte une longueur de mot maximale de 64 bits.
longueur de mot de la partie entière Le nombre de bits de la partie entière d'un nombre binaire ou, étant donné la position initiale à gauche ou à droite du bit de poids fort, le nombre de bits dont il faut décaler la virgule binaire pour atteindre le bit de poids fort. Si la longueur de mot de la partie entière est positive, la virgule binaire est décalée vers la gauche. Si la longueur de mot de la partie entière est négative, la virgule binaire est décalée vers la droite.
LSB Least Significant Bit — Bit de poids faible.

M

mA milliampère
matrice Tableau rectangulaire de nombres ou d'éléments mathématiques qui représente les coefficients dans un système d'équations linéaires.
matrice non singulière Matrice dans laquelle aucune ligne ou aucune colonne ne correspond à une combinaison linéaire des autres lignes ou colonnes. Autrement dit, les lignes ou colonnes sont linéairement indépendantes. Cette matrice a un inverse unique et son déterminant est différent de zéro.
matrice singulière Matrice carrée dans laquelle une ligne ou une colonne correspond à une combinaison linéaire des autres lignes ou colonnes. Les lignes ou les colonnes sont linéairement dépendantes. Cette matrice n'a pas d'inverse et son déterminant est égal à zéro.
MAX Voir Measurement & Automation Explorer.
maxima Valeur(s) maximale(s) d'une fonction.
Measurement & Automation Explorer Environnement standard de configuration et de diagnostic du matériel de National Instruments sous Windows.
menu local Menu auquel vous accédez en cliquant sur l'objet avec le bouton droit de la souris. Les éléments de menu sont spécifiques à l'objet.
menus déroulants Menus auxquels vous accédez à partir d'une barre de menus. Les éléments de menu déroulant sont habituellement des menus de nature générale.
message d'erreur Indique un incident dans les logiciels ou dans le matériel, ou indique une tentative d'entrée de données inacceptables.
méthode Procédure qui s'exécute quand un objet reçoit un message. Une méthode est toujours associée à une classe.
méthode de Brent Pour résoudre des équations non linéaires, les méthodes qui convergent rapidement vers la solution ne sont pas fiables, car la convergence ne peut se produire que si elle a commencé suffisamment près de la solution réelle. En revanche, les méthodes plus fiables sont plus lentes. La méthode de Brent est une méthode hybride combinant à la fois la sécurité de la méthode de bissection et la convergence rapide de l'interpolation quadratique inverse.
méthode de Cash Karp Méthode numérique permettant de résoudre des équations différentielles à l'aide des conditions de départ. La méthode de Cash Karp est une formule intégrée de Runge Kutta basée sur une stratégie de 5ème ordre à 6 étapes. La méthode de Cash Karp fonctionne avec un incrément variable et s'avère plus efficace pour les calculs que la méthode d'Euler ou la méthode de Runge Kutta.
méthode de descente du simplexe Détermine le minimum local d'une fonction à n variables indépendantes. L'algorithme du Downhill Simplex, aussi appelé méthode de Nelder et Mead, fonctionne sans dérivées partielles. L'algorithme de Downhill Simplex consiste à cerner le minimum de la fonction, f(X), à l'aide de corps géométriques simples, à savoir un simplex. Un simplex 2D est un triangle, un simplex 3D est un tétraèdre, et ainsi de suite. Vous devez avoir (n +1) points de départ, chacun de dimension n, formant le simplex initial. L'utilisateur doit entrer seulement un de ces (n +1) points. Le simplex de dimension (n +1) est construit automatiquement. L'algorithme génère un nouveau simplex au moyen de certaines opérations élémentaires, telles que des réflexions, des expansions et des contractions. Le minimum est finalement concentré en un simplex très petit.
méthode de Gear Voir BDF.
méthode de Newton Raphson Détermine le zéro d'une fonction 1D compris entre deux points. La recherche du zéro se fait à l'aide de la dérivée de la fonction 1D. Les deux valeurs forment une limite de recherche pour le zéro inconnu de la fonction 1D. La méthode de Newton Raphson, ou méthode de Newton, est une méthode itérative permettant de résoudre les équations de la forme f(x) = 0, pour lesquelles la dérivée de f, f', est continue. Étant donné deux valeurs, x1 et x2, avec f(x1)×f(x2) < 0, commencez par utiliser la méthode du point médian pour calculer

(1)

Utilisez ensuite la méthode de Newton pour calculer

(2)

Remplacez x(n) par x(n+1) et répétez l'équation 2 jusqu'à ce qu'une certaine condition de terminaison ait lieu. Cette condition de terminaison peut être soit après un nombre donné de répétitions, soit si . Cette méthode est simple et rapide.
méthode de Runge Kutta Méthode numérique permettant de résoudre des équations différentielles à l'aide des conditions de départ. La méthode de Runge Kutta utilise un incrément fixe, mais donne un degré de précision plus élevé que la méthode d'Euler ordinaire.
méthode d'Euler Méthode numérique permettant de résoudre des équations différentielles à l'aide des conditions de départ. Il s'agit d'une méthode à pas unique car elle dépend de l'information d'un seul point pour avancer au point suivant.
méthode du gradient conjugué Cette méthode peut être utilisée pour les minimisations non contraintes multidimensionnelles. Elle détermine le minimum local d'une fonction à n variables indépendantes. La direction du gradient est modifiée à chaque itération. Ceci est effectué en formant une séquence de directions de recherche de conjugués (le produit interne étant orthogonal) et tend à éviter les convergences lentes, qui provoquent parfois la répétition des recherches dans la même direction. Pour minimiser la fonction f(x), étant donné une supposition initiale commencez par calculer . Le reste de l'algorithme consiste à suivre une séquence de pas jusqu'à obtenir la convergence. L'un de ces pas consiste à effectuer la résolution pour une quantité

(Fletcher & Reeves) ou

(Polak & Ribiere).
MHz mégahertz
minima Valeur(s) minimale(s) d'une fonction.
mise à jour Un ou plusieurs échantillons d'entrée analogique ou numérique. En général, le nombre d'échantillons de sortie d'un balayage est égal au nombre de voies du groupe de sortie. Par exemple, une impulsion d'une horloge de mise à jour produit une mise à jour qui envoie un nouvel échantillon à chaque voie de sortie analogique du groupe.
mise à l'échelle automatique Capacité des échelles à s'ajuster à la gamme des valeurs tracées. Sur les échelles des graphes, la fonction Mise à l'échelle automatique détermine les valeurs d'échelle minimale et maximale.
Mo Mégaoctets de mémoire. 1 Mo est égal à 1024 Ko.
mode édition Mode dans lequel vous pouvez modifier un VI.
mode exécution Lorsqu'un VI est en cours d'exécution ou réservé pour l'exécution. Un VI passe en mode d'exécution quand vous cliquez sur le bouton Exécuter ou sur le bouton Exécuter en continu de la face-avant, sur les boutons du mode pas à pas de la barre d'outils du diagramme, ou que vous sélectionnez Exécution»Passer en mode Exécution. En mode d'exécution, tous les objets de la face-avant possèdent un menu local comprenant un ensemble réduit d'éléments. Vous ne pouvez pas modifier un VI pendant son exécution.
mode multiplexé Mode d'exploitation SCXI dans lequel les voies d'entrée analogiques sont multiplexées sur une seule sortie de module pour que le périphérique DAQ câblé puisse accéder à la sortie multiplexée du module et aux sorties de tous les autres modules multiplexés dans le châssis par l'intermédiaire du bus SCXI. Également appelé mode série.
modèle Code conçu pour imiter le comportement d'une configuration matérielle ou d'une application logicielle spécifique à des fins de mise au point et de simulation.
module Carte et parties mécaniques associées, face-avant, boîtier de protection facultatif, et ainsi de suite. Un module contient tous les composants nécessaires pour occuper un ou plusieurs emplacements dans un ordinateur central. Les périphériques SCXI et PXI sont des modules.
moyenne quadratique (RMS) Root Mean Square — Moyenne quadratique.
MSB Most Significant Bit — Bit de poids fort.
multithreading Technique permettant à un système d'exploitation de gérer en même temps de multiples petites tâches, ou threads.

N

N/A numérique-analogique
NaN Valeur d'affichage numérique correspondant à la représentation en virgule flottante de <Not A Number>. Généralement le résultat d'une opération non définie, comme log(–1).
NI-DAQ Logiciel de driver inclus avec tous les périphériques et composants de conditionnement de signal NI-DAQ. NI-DAQ est une vaste bibliothèque de VIs et de fonctions que vous pouvez appeler à partir d'un environnement de développement d'application (ADE), comme LabVIEW, pour programmer un périphérique de mesure NI, comme les périphériques d'E/S multifonctions (MIO) DAQ de la série M, les modules de conditionnement de signaux et les modules de commutation.
NI-DAQ 7.x Inclut deux drivers NI-DAQ : NI-DAQmx et NI-DAQ traditionnel (ancien driver), qui contiennent chacun leur propre API, ainsi que leur propre configuration matérielle et logicielle.
NI-DAQ 8.x et versions ultérieures Inclut la dernière version du driver logiciel, NI-DAQmx. NI-DAQmx remplace NI-DAQ traditionnel (ancien driver). NI-DAQmx et NI-DAQ traditionnel (ancien driver) ont leurs propres API, configurations matérielles et configurations logicielles.
NI-DAQ traditionnel (ancien driver) Driver plus ancien, avec des API obsolètes, pour développer des applications d'acquisition de données, d'instrumentation et de contrôle pour les anciens périphériques DAQ National Instruments. Vous ne devriez utiliser NI-DAQ traditionnel (ancien driver) que dans certains cas. Reportez-vous au fichier NI-DAQ Readme pour obtenir des informations plus détaillées indiquant quand utiliser NI-DAQ traditionnel (ancien driver) et une liste complète des périphériques, systèmes d'exploitation et versions de logiciel d'application et de langue supportés.
NI-DAQmx Le tout dernier driver NI-DAQ, avec de nouveaux VIs, de nouvelles fonctions et de nouveaux outils de développement pour contrôler les périphériques de mesure. Les avantages de NI-DAQmx par rapport aux versions antérieures de NI-DAQ comprennent entre autres : l'Assistant DAQ pour configurer les voies et les tâches de mesure d'un périphérique afin de l'utiliser avec LabVIEW, LabWindows™/CVI™ et Measurement Studio, des performances accrues avec des E/S analogiques point par point plus rapides, une simulation NI-DAQmx supportant davantage de périphériques pour tester et modifier des applications sans connecter de matériel, et une API plus simple et plus intuitive permettant de créer des applications DAQ avec moins de fonctions et de VIs que dans les versions antérieures de NI-DAQ. LabVIEW ne supporte NI-DAQmx que sous Windows et Linux.
NI-PSP NI Publish-Subscribe Protocol — Protocole de transfert de données conçu pour l'écriture de données en direct et pour que les utilisateurs puissent lire ces données. NI-PSP est une technologie brevetée qui fournit une transmission rapide et fiable des données pour des applications de petite et de grande taille. NI-PSP est installé en tant que service sur l'ordinateur lorsque vous installez LabVIEW.
NIST National Institute of Standards and Technology — Agence de technologie des États-Unis qui a pour mandat de développer et de promouvoir les mesures, les normes et la technologie.
niveau d'accès Détermine les privilèges d'accès accordés aux utilisateurs pour certaines fonctionnalités de LabVIEW. La gamme des valeurs des niveaux d'accès est comprise entre 0 et 255.
nœud Élément d'exécution d'un programme. Les nœuds sont analogues aux déclarations, opérateurs, fonctions et sous-programmes des langages textuels. Dans un diagramme, les nœuds comprennent les fonctions, les structures et les sous-VIs. Voir aussi nœud XML.
nœud de données d'événement Nœud attaché aux côtés gauche et droit d'une structure Événement indiquant les données disponibles pour l'événement géré par le cas que vous avez configuré. Si vous configurez une condition unique pour gérer plusieurs événements, seules les données communes à tous les types d'événements gérés seront disponibles.
nœud de méthode Appelle une méthode ou une action sur une référence.
nœud de propriété Définit ou obtient les propriétés d'un VI ou d'une application.
nœud XML Objet dans un document XML. Un nœud XML peut faire référence à un élément, un attribut, du texte, un commentaire ou un autre type de nœud défini par le consortium W3C World Wide Web Consortium.
nom du service Nom associé à un numéro de port.
ns nanosecondes
numéro de périphérique Numéro de logement ou numéro d'identification de carte qui est attribué au périphérique lors de sa configuration.

O

objet Terme générique pour tout élément de la face-avant ou du diagramme, notamment les commandes, les indicateurs, les nœuds, les fils de liaison et les images importées.
objet conteneur Objet qui contient d'autres objets, comme un diagramme, une structure Condition ou un tableau.
objet LabVIEW Racine de l'arborescence d'héritage de la classe LabVIEW.
OLE Object Linking and Embedding
OLE for Process Control (OPC) Voir OPC.
OPC OLE for Process Control — Ensemble d'interfaces standard développées par l'OPC Foundation pour assurer la compatibilité de périphériques de contrôle de différents fabricants pour le transfert de données industrielles en temps réel.
opérateur
  1. Personne mettant en route et contrôlant l'exécution d'un procédé.
  2. Symbole qui représente une opération mathématique comme, par exemple, +, − et ÷.
  3. Dans le cas d'un opérateur logique, "opérateur" fait référence aux constantes ET, OU et NON logiques.

ordre
  1. Caractéristique de la résolution d'ÉDO qui détermine la variation de la quantité d'erreurs quand vous changez la taille d'incrément.
  2. Harmonique de la vitesse de rotation d'un mécanisme en rotation. Par exemple, dans le cas d'un arbre qui tourne à 6000 rpm, le composant de premier ordre se produit à une fréquence de 100 Hz (6000/60) alors que le composant de troisième ordre se produit à une fréquence de 300 Hz.

ordre de rang majeur Manière d'organiser par lignes les données d'un tableau 2D.
oscillographe Indicateur numérique qui fonctionne sur le modèle d'un oscilloscope.
outil Curseur utilisé pour effectuer des opérations particulières.
outil Bobine Outil servant à définir les chemins des données entre les terminaux.
outil Copier une couleur Copie les couleurs à coller avec l'outil Pinceau.
outil Doigt Outil utilisé pour entrer des données dans des commandes ou pour les exploiter.
outil Flèche Outil utilisé pour déplacer et redimensionner des objets.
outil Main Outil utilisé pour se déplacer d'une fenêtre à une autre.
outil Menu local de l'objet Outil utilisé pour accéder au menu local d'un objet.
outil Pinceau Outil utilisé pour définir les couleurs de premier plan et d'arrière-plan.
outil Point d'arrêt Outil qui permet de définir un point d'arrêt sur un VI, un nœud, un fil de liaison ou une ligne de script dans un nœud MathScript(Module MathScript RT).
outil Sonde Outil utilisé pour créer des sondes sur les fils de liaison ou les nœuds MathScript(Module MathScript RT).
outil Texte Outil utilisé pour créer des étiquettes et entrer du texte dans des fenêtres texte.

P

palette Affiche les objets ou les outils que vous pouvez utiliser pour construire la face-avant ou le diagramme.
palette Commandes Palette qui contient les commandes, les indicateurs et les objets décoratifs de la face-avant.
palette d'Outils Palette contenant des outils que vous pouvez utiliser pour éditer et mettre au point des objets de la face-avant et du diagramme.
palette Fonctions Palette qui contient les VIs, les fonctions, les structures du diagramme et les constantes.
panneau propriétaire Volet de la face-avant dans lequel réside un objet.
paquet Processeur physique, ou puce, d'un ordinateur ou d'une cible.
pas optimal Dans le cas d'une fonction comprenant de nombreuses maxima, minima ou singularités, la méthode standard (utilisation des points équidistants) risque d'aboutir à des résultats incorrects. Il est alors préférable d'utiliser la méthode du pas optimal. Cette méthode commence par prendre des points équidistants, mais elle vérifie également la raideur de la courbe entre ces points. Un nouveau point intermédiaire est généré dans les portions très raides (déterminées par la valeur d'epsilon sur la face-avant) du graphe. En règle générale, la qualité du graphe est d'autant meilleure que la valeur d'epsilon est petite et que le nombre de points générés est important.
Pas un refnum Valeur prédéfinie indiquant que le refnum n'est pas valide.
PCI Peripheral Component Interconnect — Bus de données grande vitesse qui constitue la norme de l'industrie.
période Période d'un signal, le plus souvent mesurée d'une l'intersection zéro à l'autre intersection zéro de la même pente. La période d'un signal est l'inverse de sa fréquence (en Hz). La période est désignée par le symbole T.
période d'échantillonnage Intervalle de temps entre les observations d'un système de commande d'échantillonnage périodique.
périphérique Instrument ou contrôleur qui est adressable en tant qu'entité unique et qui contrôle ou surveille les points réels d'E/S. Un périphérique est le plus souvent connecté à un ordinateur hôte par l'intermédiaire d'un réseau de communication. Voir aussi périphérique DAQ et périphérique de mesure.
périphérique AI Périphérique d'entrée analogique dont le nom contient les lettres AI, comme le NEC-AI-16E-4.
périphérique DAQ Périphérique qui acquiert ou génère des données et qui peut avoir plusieurs voies et périphériques de conversion. Les périphériques DAQ comprennent des drivers enfichables, des cartes PCMCIA et des périphériques DAQPad qui se connectent à un ordinateur via le port USB ou 1394 (FireWire®). Les modules SCXI sont considérés comme des périphériques DAQ.
périphérique de mesure Périphérique DAQ comme la carte d'E/S multifonction de la série E, le module de conditionnement de signaux SCXI et le module de commutation.
périphérique Lab/1200 Périphériques, tels que le Lab-PC-1200 et le DAQCard-1200, qui utilisent une puce de compteur/timer du type 8253.
périphériques contenant le composant Am9513 Le nom de ces cartes MIO ne contient pas la lettre E. Ce sont les périphériques NB-MIO-16, NB-MIO-16X, NB-TIO-10 et NB-DMA2800 sous Mac OS X, et les AT-MIO-16, AT-MIO-16F-5, AT-MIO-16X, AT-MIO-16D et AT-MIO-64F-5 sous Windows.
pixel La plus petite unité d'une image numérisée.
PLC Voir Automate programmable (PLC, Programmable Logic Control).
poignées de redimensionnement Carrés ou cercles qui apparaissent sur les bords d'un objet pour indiquer les points où vous pouvez redimensionner l'objet.
point Cluster qui contient deux entiers 16 bits représentant les coordonnées horizontale et verticale.
point d'arrêt Pause en cours d'exécution pour la mise au point.
point de coercition Apparaît sur les nœuds du diagramme pour vous avertir que vous avez câblé ensemble des données de différents types de données numériques. Apparaît aussi lorsque vous câblez n'importe quel type de données à un type de données variant et lorsque LabVIEW supprime des bits dans un nombre à virgule fixe.
pointeur Pointeur vers un pointeur sur un bloc de mémoire qui gère les tableaux et les chaînes de référence. Un tableau de chaînes est un pointeur vers un bloc de mémoire qui contient des pointeurs vers les chaînes.
pointeur Partie amovible des commandes et indicateurs à glissière.
Polak et Ribiere Voir méthode du gradient conjugué.
polling Méthode d'observation séquentielle de chaque point d'E/S ou de la commande d'interface utilisateur permettant de déterminer si cette commande ou ce point est prêt à recevoir des données ou à demander à l'ordinateur de réaliser une action.
polymorphisme Capacité d'un nœud à s'ajuster automatiquement à des données de représentation, type ou structure différents.
polynôme de Bessel Le polynôme de Bessel d'ordre n est défini par une relation de récurrence



avec n = 2, 3, ... où et
polynôme de Tchebychev Le polynôme de Tchebychev, pour les nombres réels x, est donné par . Ceci résulte en et ainsi de suite
polynôme rationnel Quotient de polynômes. Ils sont préférables aux autres polynômes pour faire des approximations de fonctions car ils peuvent être utilisés pour modéliser des fonctions avec pôles.
pont de Wheatstone Technique utilisée mesurer les changements de tension ou de résistance. La tension entre les points médians de deux diviseurs de tension parallèles est mesurée, après quoi la valeur de l'une des résistances du pont est ajustée pour donner une tension d'équilibrage de zéro. Les changements dans la tension du pont, qui résultent d'un transducteur à résistance en tant que l'un des éléments du pont, sont alors mesurés. Si une résistance parallèle dans le pont fait partie du transducteur, la sensibilité thermique est annulée.
porte logique Un circuit électronique conçu pour agir comme une logique booléenne.
présentation avec une structure hiérarchisée Pour faciliter la lecture du contenu d'un document, comme des données XML, par exemple. La présentation avec une structure hiérarchisée ("Pretty Print") facilite la lecture du contenu en ajoutant des espaces blancs et des caractères de fin de ligne (EOL) au contenu.
privé Seuls les VIs ayant la même classe LabVIEW peuvent appeler le VI membre. Une clé rouge apparaît à côté des VIs membres privés dans la fenêtre de l'Explorateur de projet.
problème rigide Problème dont les composantes dynamiques sont décrites par des constantes de temps variant considérablement.
processeur logique Processeur d'un ordinateur ou d'une cible. Par exemple, un seul processeur à Hyper-Threading peut avoir deux processeurs logiques ou plus, et un ordinateur équipé de deux processeurs à quatre cœurs a huit processeurs logiques.
programmation événementielle Méthode de programmation selon laquelle le programme attend qu'un événement survienne pour exécuter une ou plusieurs fonctions.
programmation linéaire Supposons f, une fonction linéaire des variables x1, x2, x3,.....xn, et un ensemble de contraintes sur ces variables en termes d'inégalités linéaires. La programmation linéaire est constituée de méthodes permettant de maximiser ou de minimiser f. En général, ces problèmes sont rencontrés dans les domaines de l'économie, de la distribution des biens, de la production et dans la théorie d'approximation.
programmation multicœur Voir programmation multicœur.
programmation multicœur Présence de plusieurs processeurs dans un ordinateur, chacun étant capable d'exécuter simultanément un thread différent.
projet Ensemble de fichiers LabVIEW et de fichiers non spécifiques à LabVIEW que vous pouvez utiliser pour créer des spécifications de construction et déployer ou télécharger des fichiers sur des cibles.
propriété globale Propriété VISA dont la valeur est la même pour toutes les sessions ouvertes à partir d'une ressource spécifiée.
propriété locale Propriété VISA dont la valeur est unique à chaque session.
protégé Seuls les VIs de la même classe LabVIEW ou d'une classe descendante peuvent appeler le VI membre. Une clé jaune foncé apparaît à côté des VIs membres protégés dans la fenêtre de l'Explorateur de projet.
prototype Mise en œuvre simple et rapide d'une tâche particulière pour prouver que sa conception a le potentiel de fonctionner correctement. En général, le prototype ne possède pas toutes les fonctions et peut présenter des défauts de conception. Dans la plupart des cas, les prototypes devraient être jetés et les fonctionnalités réimplémentées pour la version finale.
pseudo-code Représentation simplifiée et indépendante du langage d'un code de programmation.
PSP Voir NI-PSP.
public N'importe quel VI peut appeler le VI membre de la classe LabVIEW comme sous-VI.
PXI PCI eXtensions for Instrumentation — Plate-forme d'instrumentation informatique modulaire.

R

R résistance
racines Zéros d'une fonction. Autrement dit, les valeurs de la ou des variables pour lesquelles la fonction est égale à zéro.
rapport cyclique Rapport de la durée, ou temps durant lequel un signal est actif sur la période totale du signal.
rapport de Poisson Rapport négatif de la contrainte transversable sur la contrainte longitudinale.
rapport signal sur bruit Rapport du signal total sur bruit, exprimé en décibels (dB). Plus ce nombre est grand, plus les conditions sont optimales. RS/B est calculé par la formule : RS/B = 20 log (RMSSignal/RMSBruit). Cela peut être une crête, une moyenne quadratique ou autre amplitude qui caractérise les données de manière appropriée.
rectangle Cluster contenant quatre entiers 16 bits. Les deux premières valeurs décrivent les coordonnées verticale et horizontale de l'angle supérieur gauche. Les deux valeurs suivantes décrivent les coordonnées verticale et horizontale de l'angle inférieur droit.
rectangle de contenu Zone d'une liste multicolonne, d'un tableau, de données numériques ou d'une commande arbre qui renferme tous les en-têtes et toutes les cellules. Le rectangle de contenu n'inclut pas les barres de défilement.
rectangle de sélection Cadre mobile en pointillés qui entoure les objets sélectionnés.
récursion L'aptitude d'un VI à s'appeler lui-même sur son propre diagramme et celui de ses sous-VIs, le cas échant. La récursion est utile lorsque vous voulez effectuer des opérations à multiples reprises sur le même processus.
refnum Numéro de référence. Identificateur que LabVIEW utilise comme référence à un objet tel qu'un VI, une application, ou un objet ActiveX ou .NET. Utilisez un refnum comme paramètre d'entrée pour qu'une fonction ou un VI effectue une opération sur l'objet.
refnum de fichier Voir refnum.
registre à décalage Mécanisme optionnel dans les structures de type boucle permettant de transmettre la valeur d'une variable entre des itérations de boucle successives. Les registres à décalage sont similaires à des variables statiques dans des langages de programmation textuels.
repère de lecture Points du balayage auxquels l'exécution d'une lecture commence. Semblable au pointeur d'E/S sur fichiers, le repère de lecture se déplace à chaque fois que vous lisez des données du buffer d'entrée. Lorsque la lecture est terminée, le repère de lecture indique le balayage suivant non lu. Comme il peut exister plusieurs buffers, vous avez besoin du nombre de buffers et du nombre de balayages pour exprimer la position du repère de lecture.
repère d'écriture Pointe sur la mise à jour sur laquelle une opération d'écriture commence. Semblable au pointeur d'E/S sur fichiers, le repère d'écriture se déplace chaque fois que vous écrivez des données dans un buffer de sortie. Dès que l'exécution est terminée, le repère d'écriture indique la mise à jour à écrire suivante. Comme il peut y avoir plusieurs buffers, vous avez besoin du nombre de buffers et du nombre de mises à jour pour exprimer la position du repère d'écriture.
répertoire Structure permettant d'organiser des fichiers en groupes. Un répertoire ressemble à une adresse qui affiche la position des fichiers. Un répertoire peut contenir des fichiers ou des sous-répertoires de fichiers.
réponse en fréquence Réponse de gain et de phase d'un circuit ou d'une autre unité soumis à un test à toutes les fréquences pertinentes. Bien que la définition officielle de la réponse en fréquence comprenne le gain et la phase, dans l'usage courant, la réponse en fréquence implique aussi l'amplitude (gain). La réponse en fréquence est définie comme la transformée de Fourier de la réponse impulsionnelle d'un système.
représentation Sous-type du type de données numérique, qui comprend les entiers signés ou non signés 8, 16 ou 32 et 64 bits, les nombres à virgule fixe simple ou double précision, et les nombres à virgule flottante à précision étendue.
résolution CAN Résolution du CAN, mesurée en bits. Un CAN 16 bits a une plus haute résolution et donc un degré de précision plus élevé qu'un CAN 12 bits.
résolution d'ÉDO Algorithme qui résout une équation différentielle ordinaire.
résolution d'ÉDO à plusieurs étapes Résolution d'ÉDO qui calcule l'approximation du comportement d'un modèle au temps t + dt en prenant en compte le comportement du modèle à un nombre d'incréments de temps précédents.
résolution d'ÉDO à taille de pas fixe résolution d'ÉDO qui n'ajuste pas la taille de pas pendant la simulation.
résolution d'ÉDO à taille d'incrément variable Résolution d'ÉDO qui ajuste la taille d'incrément tout au long de la simulation pour assurer que l'erreur par incrément reste à une tolérance relative et absolue donnée.
résolution d'ÉDO à une étape Résolution d'ÉDO qui calcule approximativement le comportement d'un modèle au temps t + dt en ne prenant en compte que le comportement du modèle entre le temps t et le temps t + dt.
résolution d'ÉDO rigide Résolution d'ÉDO utilisée pour évaluer un modèle rigide.
routeurs NAT (Network Address Translating) Routeurs qui permettent l'utilisation d'une seule adresse IP par plusieurs ordinateurs hôtes.
RS/B Voir rapport signal sur bruit.
RSE Referenced Single-Ended — Asymétrique référencé.
RTD Resistance Temperature Detector — Périphérique de détection de température dont la résistance augmente avec la température.
RTSI Bus Real-Time System Integration — Bus de synchronisation de National Instruments qui interconnecte directement les périphériques d'acquisition de données avec des connecteurs placés sur les périphériques et permettant la synchronisation précise des fonctions.

S

s secondes
SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition) Télésurveillance et acquisition de données — Système informatique industriel qui surveille et contrôle un processus.
scalaire Nombre qu'un point peut représenter sur une échelle. Une valeur unique par opposition à un tableau. Les valeurs des booléens et des clusters scalaires sont explicitement des instances singulières de leurs types de données respectifs.
schéma L'équivalent d'un DTD, dans un document au format XML. Un schéma définit les éléments d'un document XML.
SCPI Standard Commands for Programmable Instruments — Extension de la norme IEEE 488.2 qui a pour but de définir les commandes et la syntaxe de programmation standard pour des opérations spécifiques à un périphérique.
SCXI Signal Conditioning eXtensions for Instrumentation — Gamme de produits National Instruments pour le conditionnement de signaux de bas niveau à l'intérieur d'un châssis externe près des capteurs, de sorte que seuls les signaux de haut niveau dans un environnement bruyant soient envoyés aux périphériques DAQ.
sec Secondes.
segment de fil de liaison Une seule partie horizontale ou verticale du fil de liaison.
sérialisé Lorsque vous convertissez un objet en séquence de bits qui peut être stockée ou transférée et reconvertie en l'objet d'origine.
signaux incomplets Signaux contenant un grand nombre de valeurs nulles.
simplex Corps géométrique simple. Un simplex 2D est un triangle, un simplex 3D est un tétraèdre, et ainsi de suite. Utilisé pour trouver le minimum d'une fonction.
sinus intégral Le sinus intégral est défini par



si(x) = –si(x), x étant n'importe quel nombre réel.
situation de compétition Survient quand au moins deux éléments de code qui s'exécutent en parallèle modifient la valeur de la même ressource partagée, habituellement une variable globale ou une variable locale.
SLOC (Source Lines Of Code - lignes de code source) Mesure du nombre de lignes de code qui constituent un projet basé texte. Cette mesure est utilisée par certaines entreprises pour évaluer la complexité et le coût d'un projet. La manière dont les lignes sont comptées dépend de l'entreprise. Par exemple, certaines entreprises ne comptent pas les lignes vierges, ni les lignes de commentaires. Certaines comptent les lignes en C et d'autres comptent uniquement les lignes du code assembleur final.
Software Configuration Management (SCM) Mécanisme de contrôle des modifications apportées au code source, aux documents et à toute autre matière qui constituent un produit. Pendant le développement d'un logiciel, le contrôle du code source est une forme de gestion de la configuration. Les modifications ont lieu uniquement par l'intermédiaire du mécanisme de contrôle du code source. De même, il est courant d'implémenter une gestion de la configuration d'une version publiée de sorte qu'il soit possible de recréer une version particulière d'un logiciel, le cas échéant. La gestion de la configuration implique l'archivage des outils de développement, du code source et ainsi de suite.
sonde Fonction de mise au point pour vérifier les valeurs intermédiaires d'un VI.
sortie d'erreur Cluster d'erreur qui sort d'un VI.
sources de signal flottantes Sources de signaux avec signaux de tension non connectés à une référence absolue ou à la masse du système. Des exemples courants de sources de signaux flottantes sont les batteries, les transformateurs et les thermocouples. Aussi appelées sources de signaux non référencées.
sources de signal mises à la terre Sources de signal dont les signaux de tension sont référencés par rapport à la masse d'un système, comme la terre d'un bâtiment. Aussi appelées sources de signal référencées.
sous-diagramme Diagramme à l'intérieur du cadre d'une structure.
sous-palette Palette à laquelle vous accédez à partir d'une autre palette située au niveau supérieur de la hiérarchie.
sous-VI VI utilisé dans le diagramme d'un autre VI. Comparable à un sous-programme.
spectrogramme Représentation particulière d'un signal décrivant la distribution de l'énergie du signal temporel dans le domaine temps-fréquence.
STC System Timing Controller — Contrôleur de synchronisation système.
STFT Short-Time Fourier Transform — Transformée de Fourier glissante.
STL Stereolithography — STL est un format de fichier utilisé pour représenter des modèles d'objets 3D.
structure Élément de contrôle de programme, tel qu'une structure Séquence déroulée, structure Séquence empilée, structure Condition, boucle For et boucle While.
structure Condition Structure de commande du branchement conditionnel, qui exécute l'un de ses sous-diagrammes en fonction de l'entrée dans la structure Condition. C'est la combinaison des déclarations IF, THEN, ELSE et CASE dans les langages de flux de la commande.
structure Séquence Voir structure Séquence déroulée ou structure Séquence empilée.
structure Séquence déroulée Structure de commande de programme qui exécute ses sous-diagrammes dans l'ordre numérique. Utilisez cette structure pour forcer les nœuds qui n'ont pas de données dépendantes à s'exécuter dans l'ordre que vous avez défini, au cas où des paramètres dupliqués ne seraient pas disponibles. La structure Séquence déroulée affiche toutes les étapes à la fois et exécute les étapes depuis la gauche vers la droite jusqu'à ce que la dernière étape s'exécute.
structure Séquence empilée Structure de commande de programme qui exécute ses sous-diagrammes dans l'ordre numérique. Utilisez cette structure pour forcer les nœuds qui n'ont pas de données dépendantes à s'exécuter dans l'ordre que vous avez défini, au cas où des paramètres dupliqués ne seraient pas disponibles. La structure Séquence empilée affiche chaque étape en ne permettant de voir qu'une seule étape à la fois et exécute les étapes dans l'ordre jusqu'à ce que la dernière étape s'exécute.
substitution de variables Méthode couramment utilisée dans les analyses numériques pour résoudre les équations, dans laquelle une variable est substituée par une autre variable pour permettre de suivre et de résoudre l'équation. Cette méthode est également appropriée pour simplifier les termes complexes.
symbole Petite image ou icône.
syntaxe Ensemble de règles auxquelles doivent se conformer les expressions dans un langage de programmation.
système de mesure asymétrique non référencé (NRSE) Toutes les mesures sont prises par rapport à une référence commune, mais la tension de cette référence peut varier par rapport à la masse du système de mesure.
système de mesure asymétrique référencé (RSE) Toutes les mesures sont effectuées par rapport à une référence commune ou à la masse. Également appelé système de mesure mis à la masse.
système de mesure différentiel Moyen de configurer un périphérique afin de lire des signaux dont vous n'avez pas besoin de connecter les entrées à une référence fixe, comme la terre d'un bâtiment.

T

table de pixels (pixmap) Format standard pour stocker des images dans lesquelles une valeur de couleur représente chaque pixel. Une bitmap est une version noir et blanc d'une table de pixels.
tableau Liste ordonnée et indexée d'éléments de données du même type.
tableau vide Tableau ne contenant aucun élément, mais dont le type de données est défini. Par exemple, un tableau comportant une commande numérique dans sa fenêtre d'affichage des données, mais n'ayant de valeurs définies pour aucun élément est un tableau numérique vide.
tâche Ensemble de propriétés qui inclut une ou plusieurs voies, l'horloge, le déclenchement et d'autres propriétés de NI-DAQmx. Une tâche représente la mesure ou la génération que vous voulez réaliser. Voir aussi ID de tâche.
tag de chaîne Représentation en caractères ASCII d'une connexion à un point d'E/S du monde réel.
tag de tableau binaire Représentation de valeur multibit d'une connexion à un point d'E/S physique ou à une variable en mémoire. Dans LabVIEW, ce type de tag peut être constitué d'un maximum de 32 valeurs discrètes.
taille d'incrément Taille de l'intervalle d'un incrément de temps.
TCP/IP Transmission Control Protocol/Internet Protocol — Format standard de transmission de données en packets d'un ordinateur à un autre. Les deux composantes du TCP/IP sont le TCP, qui concerne la construction de paquets de données, et le IP, qui les achemine d'un ordinateur à un autre.
temps de descente Temps qu'il faut à un signal pour passer de 90 % à 10 % de la valeur du signal.
temps de montée Temps qu'il faut au signal pour passer de 10 à 90 % de l'amplitude maximale du signal.
temps d'établissement Durée qu'une tension nécessite pour atteindre sa valeur finale dans les limites imparties.
temps du système LabVIEW Date et heure utilisées par LabVIEW comme référence de temps absolue. Le temps système LabVIEW est défini à 0 heure, vendredi 1er janvier 1904, temps universel [01-01-1904 00:00:00]. Voir aussi Coordinated Universal Time (UTC).
temps réel Désigne l'exécution d'un calcul pendant le temps réel de l'exécution du processus physique afin que les résultats de ce calcul puissent être utilisés pour guider ce processus physique.
tension en mode commun Tension présente dans les entrées de l'amplificateur de l'instrumentation par rapport à la terre de l'amplificateur.
terminal Objet ou région sur un nœud à travers lequel les données transitent.
terminal de comptage Terminal d'une boucle For dont la valeur détermine le nombre de fois qu'une boucle For exécute son sous-diagramme.
terminal de condition Terminal de boucle While contenant une valeur booléenne qui détermine si le VI effectue une autre itération. Vous pouvez aussi ajouter un terminal de condition à une boucle For pour arrêter l'exécution prématurément si une condition survient.
terminal de diagramme Terminal sur le diagramme qui représente une commande ou un indicateur situé sur la face-avant. Chaque commande et indicateur de face-avant a un terminal de diagramme correspondant. Vous pouvez visualiser le terminal sous forme d'icône ou de terminal de type de données.
terminal d'initialisation Terminal qui définit la valeur initiale d'un nœud de rétroaction.
terminal d'itération Terminal d'une boucle For ou d'une boucle While qui contient le nombre courant d'itérations effectuées.
théorème de Nyquist Loi de théorie d'échantillonnage énonçant que si un signal à bande limitée continu ne contient pas de composantes de fréquence plus hautes que la moitié de la fréquence à laquelle il a été échantillonné, le signal d'origine peut être récupéré sans distorsion. Si le signal n'est pas échantillonné assez rapidement, un repliement des composantes se produira.
tops Temps en millisecondes requis pour le calcul complet.
tracé Représentation graphique d'un tableau de données sur un graphe ou un graphe déroulant.
tracé paramétrique Tracé de variables (telles que x et y) données en termes d'une autre variable t (le paramètre), résultant en équations paramétriques : x = f(t) et y = g(t). Chaque valeur de t détermine un point (x,y). Lorsque t varie, le point (x,y) = (f(t), g(t)) se déplace et décrit une courbe à tracer.
trains d'impulsions Impulsions multiples.
transformée de Fourier Technique mathématique qui résout un signal donné en la somme des sinus et des cosinus. Couramment utilisée comme FFT (Fast Fourier Transform - transformée de Fourier rapide), qui constitue la base de l'analyse spectrale.
transformée de Fourier discrète Technique numérique permettant de calculer la transformée de Fourier. La transformée de Fourier discrète détermine l'amplitude et la phase des composants fréquentiels présents dans un signal numérique temporel.
transformée de Fourier rapide Un algorithme mathématique efficace pour calculer la transformée de Fourier discrète. Le nombre d'échantillons est généralement contraint à être une puissance de deux. La transformée de Fourier rapide détermine l'amplitude et la phase des composants fréquentiels présents dans un signal numérique temporel.
transformée de Walsh Hadamard Transformée basée sur un système orthogonal et constituée de fonctions de deux éléments seulement, 1 et 1. Ses propriétés sont similaires à la transformée de Fourier (plus connue), mais l'effort de calcul impliqué est nettement inférieur.
transformée en ondelettes Transformée utilisée pour représenter un signal dans le domaine d'échelle temporelle.
transformée réelle de Laplace Transformée de Laplace pour un réel s.
TTL Transistor-Transistor Logic — Circuit numérique composé de transistors bipolaires câblés d'une certaine manière.
tunnel Terminal d'entrée ou de sortie de données sur une structure.
type de données Format des informations. Dans LabVIEW, les types de données acceptés par la plupart des VIs et des fonctions sont les suivants : numérique, tableau, chaîne, booléen, chemin, refnum, type énumération, waveform et cluster.
type de données dynamique Type de données utilisé par les VIs Express qui inclut les données associées à un signal et les attributs qui fournissent des informations sur le signal, comme le nom du signal ou l'heure et la date auxquelles les données ont été acquises. Les attributs spécifient de quelle manière le signal est représenté sur un graphe ou un graphe déroulant.

U

UDP User Datagram Protocol
UNC Universal Naming Convention — Les noms de fichiers au format UNC représentent le meilleur moyen de spécifier l'emplacement d'un fichier ou d'un répertoire dans un environnement en réseau.
unidimensionnel Objet ayant une dimension, comme c'est le cas d'un tableau qui ne comporte qu'une ligne d'éléments.
unité ingénieur (EU, Engineering Unit) Terme de mesure des données, tel que les degrés Celsius, les livres, les grammes et ainsi de suite.
URL Uniform Resource Locator — Adresse logique qui identifie une resource sur un serveur, généralement sur le Web. Par exemple, http://www.ni.com/ est l'adresse URL pour le site Web de National Instruments.
utilisateur Voir opérateur.
utilitaire de configuration Fait référence à Measurement & Automation Explorer sous Windows et aux utilitaires de configuration de l'instrument sous Mac OS X et Linux.
UUT Unit Under Test — Unité sous test

V

V volts
VAC volts, courant alternatif
valeur par défaut Valeur prédéfinie. De nombreuses entrées du VI utilisent une valeur par défaut si vous ne spécifiez pas de valeur.
valeur z Standardisation d'une variable aléatoire obtenue en soustrayant la moyenne et en divisant par l'écart-type.
valeurs limites Tensions maximales et minimales des signaux analogiques que vous mesurez ou générez.
valeurs propres Les valeurs de l pour lesquelles l'équation matricielle Ax = lx possède une solution non triviale (x ≠ 0) sont appelées valeurs propres ou valeurs caractéristiques.
variable globale Accède à plusieurs VIs dans un diagramme et transmet des données entre ces VIs.
variable locale Variable qui vous permet de lire ou d'écrire dans l'une des commandes ou dans l'un des indicateurs sur la face-avant d'un VI.
variable locale de séquence Terminal utilisé pour transférer des données entre les étapes d'une structure Séquence empilée.
variable partagée Variable qui permet de lire ou d'écrire des données en direct parmi plusieurs VIs au sein d'un projet ou sur l'ensemble d'un réseau.
VCC volts, courant alternatif
vecteur Tableau 1D.
vecteurs propres Les solutions de x pour lesquelles l'équation matricielle Ax = lx possède une solution non triviale (x ≠ 0) sont appelées vecteurs propres ou vecteurs caractéristiques.
VI Voir instrument virtuel (VI).
VI actuel VI dont la face-avant, le diagramme et l'éditeur d'icône constituent la fenêtre active.
VI brisé VI qui ne peut pas s'exécuter en raison d'erreurs ; indiqué par une flèche brisée dans le bouton Exécuter.
VI de niveau principal VI au sommet de la hiérarchie des VIs. Ce terme fait la distinction entre le VI et ses sous-VIs.
VI de redéfinition Permet d'écraser un VI membre d'une classe LabVIEW ancêtre.
VI Express Sous-VI conçu pour assister l'utilisateur dans sa réalisation des tâches de mesures courantes. Vous configurez un VI Express en utilisant sa boîte de dialogue de configuration.
VI membre VI dont une classe LabVIEW est propriétaire. Un VI membre peut accéder aux données privées d'une classe LabVIEW.
VI modèle VI qui contient des commandes et des indicateurs courants à partir desquels vous pouvez construire plusieurs VIs qui effectuent des opérations similaires. Vous pouvez accéder aux VIs modèles à partir de la boîte de dialogue Nouveau.
VI Serveur Mécanisme de contrôle des VIs et des applications de LabVIEW par programmation, localement et à distance.
virgule binaire Équivalent binaire de la virgule décimale. La virgule binaire indique le point de transition entre les bits de la partie entière et ceux de la partie fractionnaire dans un nombre binaire.
Virtual Instrument Software Architecture VISA Bibliothèque à une seule interface pour contrôler des instruments GPIB, VXI, RS232 et d'autres types d'instruments.
VISA Voir Virtual Instrument Software Architecture.
voie
  1. Physique — Un terminal (ou une broche) à l'emplacement duquel vous pouvez mesurer ou générer un signal analogique ou numérique. Une voie physique unique peut comprendre plusieurs terminaux, comme dans le cas d'une voie d'entrée analogique différentielle ou d'un port numérique à huit lignes. Un compteur peut aussi être une voie physique, bien que le nom du compteur ne soit pas le nom du terminal où le compteur mesure ou génère le signal numérique.
  2. Virtuelle — Un ensemble de propriétés qui inclut un nom, une voie physique, les connexions aux terminaux d'entrée, le type de mesures (acquisition ou génération) et des informations de mise à l'échelle. Vous pouvez définir des voies virtuelles NI-DAQmx en dehors d'une tâche (globales) ou au sein d'une tâche (locales). La configuration de voies virtuelles est facultative dans NI-DAQ traditionnel (ancien driver) et ses versions antérieures, mais fait partie intégrante de toute mesure réalisée dans NI-DAQmx. Dans NI-DAQ traditionnel (ancien driver), vous configurez des voies virtuelles dans MAX. Dans NI-DAQmx, vous pouvez configurer des voies virtuelles soit dans MAX, soit dans votre programme, et configurer ces voies dans le cadre d'une tâche ou séparément.
  3. Commutation — Une voie de commutation représente un point de connexion d'un commutateur. Elle peut se composer d'un ou plusieurs fils de liaison (normalement un, deux ou quatre), suivant la topologie du commutateur. Une voie virtuelle ne peut pas être créée avec une voie de commutateur. Les voies de commutateur peuvent être utilisées uniquement dans les fonctions et VIs Switch NI-DAQmx.

VRML Virtual Reality Modeling Language — VRML est un format de fichier qui sert à représenter des modèles d'objets 3D. Les fichiers VRML apparaissent le plus souvent avec l'extension de fichier .wrl.
VXI VME eXtensions for Instrumentation — Extensions VME pour l'instrumentation (bus).

W

waveform Représente des lectures multiples effectuées sur un signal à une fréquence d'échantillonnage particulière.
WDT type de données waveform
WVD Wigner-Ville Distribution — Forme de distribution de fréquence-temps utilisée pour représenter un signal dans le domaine fréquence-temps.

X

X0 Vecteur de conditions de début (initiales).
XML Path Language (XPath) Voir XPath.
XPath Langage permettant de repérer l'emplacement d'éléments d'un document XML. La syntaxe XPath est définie par le consortium W3C (World Wide Web Consortium).

Z

zéros Voir racines.
zone morte En instrumentation, la gamme dans laquelle un signal en entrée peut varier, après avoir changé de sens, sans présenter de modification observable du signal en sortie La zone morte est habituellement exprimée en pourcentage de la gamme.

CET ARTICLE VOUS A-T-IL ÉTÉ UTILE ?

Pas utile