Types de graphes et de graphes déroulants

Aide LabVIEW 2014

Date d'édition : June 2014

Numéro de référence : 371361L-0114

»Afficher les infos sur le produit
Télécharger l'aide (Windows uniquement)

LabVIEW comprend les types de graphes et de graphes déroulants suivants :

  • Graphes et graphes déroulants — Affichent les données acquises à une vitesse constante.
  • Graphes XY — Affichent les données acquises à une fréquence variable et les données pour les fonctions à valeurs multiples.
  • Graphes et graphes déroulants d'intensité — Affichent des données 3D sur un tracé 2D en utilisant des couleurs pour afficher les valeurs de la troisième dimension.
  • Graphes numériques — Affichent les données en tant qu'impulsions ou groupes de lignes numériques.
  • Graphes de signaux mixtes — Affiche les types de données qu'acceptent les graphes, les graphes numériques et les graphes XY. Accepte aussi les clusters qui contiennent des combinaisons de ces types de données.
  • Graphes 2D — Affiche des données 2D sur un tracé 2D de face-avant.
  • Graphes 3D — Affiche des données 3D sur un tracé 3D de face-avant.
Remarque   Les commandes graphe 3D sont disponibles uniquement dans les systèmes de développement complet et de développement professionnel de LabVIEW.
  • Graphes 3D ActiveX — Affichent des données 3D sur un tracé 3D dans un objet ActiveX de la face-avant.
Remarque   Les commandes de graphes 3D ActiveX ne sont supportées que sous Windows, dans les systèmes de développement complet et professionnel de LabVIEW.

Reportez-vous au répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts pour consulter des exemples de graphes et de graphes déroulants.

Graphes et graphes déroulants

LabVIEW comporte des graphes et des graphes déroulants pour afficher des données acquises normalement à une fréquence constante.

Graphes

Le graphe affiche un ou plusieurs tracés de mesures échantillonnées de manière constante. Le graphe ne trace que les fonctions à une valeur unique comme, par exemple, y = f(x) avec des points répartis à intervalles réguliers le long de l'axe des x, comme les waveforms acquises à des temps différents. La face-avant suivante montre un exemple de graphe.

Le graphe peut afficher des tracés contenant n'importe quel nombre de points. Le graphe accepte aussi plusieurs types de données, ce qui minimise la manipulation des données avant l'affichage.

Remarque  Utilisez le graphe numérique pour afficher des données numériques.

Affichage d'un tracé unique sur des graphes

Le graphe à tracé unique accepte plusieurs types de données. Le graphe accepte un tableau unique de valeurs, interprète les données comme des points sur le graphe et incrémente l'indice x d'une unité, en commençant à x = 0. Le graphe accepte un cluster contenant une valeur x initiale, un delta x, et un tableau de données y. Le graphe accepte aussi le type de données waveform, qui transmet les données, le temps de départ et le delta t d'un signal.

Le graphe accepte aussi le type de données dynamique, qui est utilisé avec les VIs Express. Outre les données associées à un signal, le type de données dynamique comporte des attributs qui donnent des informations sur le signal, comme le nom du signal, ou la date et l'heure d'acquisition des données. Les attributs spécifient de quelle manière le signal est représenté sur le graphe. Si le type de données dynamique ne comprend qu'une seule valeur numérique, le graphe trace cette valeur et formate automatiquement la légende du tracé et l'horodatage de l'échelle des x. Si le type de données dynamique ne comprend qu'une seule voie, le graphe trace tout le tracé du signal et formate automatiquement la légende du tracé et l'horodatage de l'échelle des x.

Reportez-vous au VI Waveform Graph Data Type.vi, dans le répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts pour consulter des exemples des types de données accepté par les graphes.

Affichage de tracés multiples sur les graphes

Le graphe à tracés multiples accepte plusieurs types de données. Le graphe accepte un tableau 2D de valeurs, où chaque ligne du tableau est un tracé unique. Le graphe interprète les données comme des points et incrémente l'indice x d'une unité à partir de x = 0. Câblez un tableau 2D au graphe, cliquez avec le bouton droit sur graphe à partir de la face-avant et sélectionnez Transposer le tableau pour traiter chaque colonne du tableau comme un tracé. Ceci est particulièrement utile lorsque vous échantillonnez plusieurs voies à partir d'un périphérique DAQ parce que le périphérique peut renvoyer les données sous forme de tableaux 2D, chaque voie étant stockée comme colonne séparée.

Le graphe accepte également un cluster contenant une valeur initiale x, une valeur delta x et un tableau 2D de données y. Le graphe interprète les données y comme des points sur le graphe et augmente l'indice x de delta x en commençant à la valeur initiale x. Ce type de données est utile pour afficher plusieurs signaux échantillonnés à la même vitesse constante.

Le graphe accepte un tableau de tracés où le tableau contient des clusters. Chaque cluster contient un tableau 1D qui contient les données y. Le tableau intérieur décrit les points dans un tracé et le tableau extérieur comporte un cluster pour chaque tracé. La face-avant suivante présente ce tableau de clusters de y.

Utilisez un tableau de tracés au lieu d'un tableau 2D si chaque tracé a un nombre de points différent. Par exemple, lorsque vous échantillonnez des données de voies différentes en utilisant des durées différentes pour chaque voie, utilisez cette structure de données à la place d'un tableau 2D parce que chaque ligne d'un tableau 2D doit avoir le même nombre d'éléments. Le nombre d'éléments dans les tableaux internes d'un tableau de clusters peut varier.

Le graphe accepte un cluster contenant une valeur initiale x, une valeur delta x et un tableau qui contient des clusters. Chaque cluster contient un tableau 1D qui contient les données y. Utilisez la fonction Assembler pour assembler les tableaux dans les clusters et la fonction Construire un tableau pour construire le tableau contenant les clusters qui en résultent. Vous pouvez également utiliser la fonction Construire un tableau de clusters, qui crée des tableaux de clusters contenant des entrées spécifiées.

Le graphe accepte un tableau de clusters contenant une valeur x, une valeur delta x et un tableau de données y. Il s'agit du type de données de graphe multitracé le plus général parce que vous pouvez indiquer un point de départ unique et incrémenter l'échelle des X de chaque tracé.

Le graphe accepte aussi le type de données dynamique, qui est utilisé avec les VIs Express. Outre les données associées à un signal, le type de données dynamique comporte des attributs qui donnent des informations sur le signal, comme le nom du signal, ou la date et l'heure d'acquisition des données. Les attributs spécifient de quelle manière le signal est représenté sur le graphe. Si le type de données dynamique comprend plusieurs voies, le graphe trace un tracé pour chaque voie et formate automatiquement la légende des tracés et l'horodatage de l'échelle des x.

Graphes déroulants

Le graphe déroulant est un type particulier d'indicateur numérique qui affiche un ou plusieurs tracés acquis normalement à une vitesse constante. La face-avant suivante montre un exemple de graphe déroulant.

Le graphe déroulant conserve un historique des données, ou buffer, des mises à jour précédentes. Cliquez avec le bouton droit sur un graphe déroulant et sélectionnez Longueur de l'historique dans le menu local pour configurer le buffer. Par défaut, la longueur de l'historique des graphes déroulants est de 1024 points de données. La fréquence à laquelle vous envoyez des données au graphe déroulant détermine la fréquence de rafraîchissement du tracé dans le graphe déroulant.

Affichage d'un tracé unique sur des graphes déroulants

Si vous transmettez au graphe déroulant une valeur unique ou plusieurs valeurs à la fois, LabVIEW interprète les données comme des points sur le graphe déroulant et incrémente l'indice x de un, en commençant à x  = 0. Le graphe déroulant traite ces entrées comme nouvelles données pour un tracé unique.

Le graphe déroulant accepte aussi le type de données waveform, qui transmet les données, le temps de départ et le delta t d'un signal. Utilisez la fonction Construire une waveform (Waveform analogique) pour tracer le temps sur l'axe x du graphe déroulant en utilisant automatiquement l'intervalle qui convient entre les marqueurs de l'échelle des x du graphe. Une waveform qui spécifie t0 et un tableau Y à élément unique est utile pour tracer des données qui ne sont pas échantillonnées régulièrement car chaque point de données a son propre horodatage.

Reportez-vous au projet labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts.lvproj pour voir de exemples de graphes déroulants.

Affichage de tracés multiples sur les graphes déroulants

Afin de transmettre des données pour plusieurs tracés à un graphe déroulant, vous pouvez assembler les données dans un cluster de valeurs scalaires numériques, où chaque valeur numérique représente un point unique dans chaque tracé.

Si vous voulez transmettre plusieurs points par tracé au cours d'une mise à jour unique, câblez un tableau de clusters de valeurs numériques au graphe déroulant. Chaque valeur numérique représente un point de valeur y unique pour chaque tracé.

Vous pouvez utiliser le type de données waveform pour créer des tracés multiples sur un graphe déroulant. Utilisez la fonction Construire une waveform pour tracer le temps sur l'axe x du graphe déroulant en utilisant automatiquement l'intervalle qui convient entre les marqueurs de l'échelle des x du graphe. Un tableau 1D de waveforms qui spécifient chacune t0 et un tableau Y à élément unique est utile pour tracer des données qui ne sont pas échantillonnées régulièrement car chaque point de données a son propre horodatage.

Si vous ne pouvez pas déterminer le nombre de tracés que vous souhaitez afficher avant l'exécution ou si vous désirez transmettre plusieurs points pour différents tracés au cours d'une seule mise à jour, câblez un tableau 2D de données numériques ou waveform au graphe déroulant. Par défaut, le graphe déroulant traite chaque colonne du tableau comme un tracé unique. Câblez un type de données de tableau 2D au graphe déroulant, cliquez avec le bouton droit sur le graphe déroulant et sélectionnez Transposer le tableau dans le menu local pour traiter chaque ligne du tableau comme un tracé unique.

Reportez-vous au projet labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts.lvproj pour voir de exemples de graphes déroulants.

Type de données waveform

Le type de données waveform transmet les données, l'heure de début et le delta t d'une waveform. Vous pouvez créer une waveform à l'aide de la fonction Construire une Waveform. La majorité des VIs et des fonctions que vous utilisez pour acquérir et analyser des signaux acceptent et renvoient le type de données waveform par défaut. Lorsque vous câblez des données de type waveform à un graphe ou à un graphe déroulant, le graphe ou le graphe déroulant trace automatiquement un tracé waveform basé sur les données, le temps de départ et le delta x du signal. Lorsque vous câblez un tableau de données waveform à un graphe ou à un graphe déroulant, le graphe ou le graphe déroulant trace automatiquement tous les tracés.

Graphes XY

Le graphe XY est un objet graphique cartésien à usage général qui trace des fonctions à valeurs multiples, comme des formes circulaires ou des waveforms avec une base de temps qui varie. Le graphe XY affiche des ensembles de points, échantillonnés régulièrement ou irrégulièrement.

Vous pouvez afficher des plans de Nyquist, Black-Nichols, S et Z sur un graphe XY. Les lignes et les étiquettes sur ces plans sont de la même couleur que les lignes cartésiennes et vous ne pouvez pas modifier la police de l'étiquette du plan.

La face-avant suivante montre un exemple de graphe XY.

Le graphe XY peut afficher des tracés contenant n'importe quel nombre de points. Le graphe XY accepte aussi plusieurs types de données, ce qui minimise la manipulation des données avant l'affichage.

Affichage d'un tracé unique sur des graphes XY

Le graphe XY à tracé unique accepte trois types de données. Le graphe XY accepte un cluster contenant un tableau x et un tableau y.

Le graphe XY accepte également un tableau de points, où un point est un cluster contenant une valeur x et une valeur y. Le graphe XY accepte aussi un tableau de données complexes dans lequel la partie réelle est tracée sur l'axe des X et la partie imaginaire est tracée sur l'axe des Y.

Affichage de tracés multiples sur des graphes XY

Le graphe XY à tracés multiples accepte trois types de données. Le graphe XY accepte un tableau de tracés, où un tracé est un cluster contenant un tableau x et un tableau y.

Le graphe XY accepte également un tableau de clusters de tracés, où un tracé est un tableau de points. Un point est un cluster contenant une valeur x et une valeur y. Le graphe XY accepte aussi un tableau de clusters de tracés, où chaque tracé correspond à un tableau de données complexes, dans lequel la partie réelle est tracée sur l'axe des X et la partie imaginaire est tracée sur l'axe des Y.

Graphes et graphes déroulants d'intensité

Utilisez le graphe et le graphe déroulant d'intensité pour afficher des données 3D sur un tracé 2D en plaçant des blocs de couleur sur un plan cartésien. Par exemple, vous pouvez utiliser un graphe ou un graphe déroulant d'intensité pour afficher des données contenant des motifs, comme par exemple une carte de température ou une carte topographique, dans laquelle l'intensité représente respectivement la température et l'altitude. Le graphe et le graphe déroulant d'intensité acceptent un tableau 3D de nombres. Chaque nombre dans le tableau représente une couleur spécifique. Les indices des éléments dans le tableau 2D définissent l'emplacement des tracés pour les couleurs. L'illustration suivante présente le concept de fonctionnement du graphe déroulant d'intensité.

Les lignes de données passent dans l'affichage comme de nouvelles colonnes sur le graphe ou le graphe déroulant. Si vous voulez que les lignes apparaissent comme des lignes sur l'affichage, câblez un type de données de tableau 2D au graphe ou au graphe déroulant, cliquez avec le bouton droit sur le graphe ou le graphe déroulant, puis sélectionnez Transposer le tableau dans le menu local.

Les indices du tableau correspondent au pic en bas à gauche du bloc de couleur. Le bloc de couleur possède une aire d'unité, qui correspond à l'aire entre les deux points, définie par les indices du tableau. Le graphe d'intensité ou le graphe déroulant d'intensité peut afficher jusqu'à 256 couleurs discrètes.

Reportez-vous au projet labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Intensity Graphs and Charts\Intensity Graphs and Charts.lvproj pour voir des exemples de graphes et de graphes déroulants d'intensité.

Graphes déroulants d'intensité

Après avoir positionné un bloc de données sur un graphe déroulant d'intensité, l'origine du plan cartésien se décale vers la droite du dernier bloc de données. Lorsque le graphe déroulant traite de nouvelles données, celles-ci apparaissent à droite des anciennes valeurs de données. Lorsque l'affichage d'un graphe déroulant est plein, les données les plus anciennes débordent à gauche du graphe déroulant. Ce comportement est similaire au comportement des graphes déroulants.

La face-avant suivante montre un exemple de graphe déroulant d'intensité.

Le graphe déroulant d'intensité et le graphe déroulant ont de nombreuses options en commun, comme la légende des échelles et la palette du graphe, que vous pouvez afficher ou masquer en cliquant avec le bouton droit sur le graphe déroulant et en sélectionnant Éléments visibles dans le menu local. En outre, étant donné que le graphe déroulant d'intensité inclut des couleurs sous la forme d'une troisième dimension, une échelle semblable à une commande de rampe de couleur définit la gamme et la correspondance entre les valeurs et les couleurs.

Comme le graphe déroulant, le graphe déroulant d'intensité conserve un historique des données, ou buffer, à partir des mises à jour précédentes. Cliquez avec le bouton droit sur un graphe déroulant et sélectionnez Longueur de l'historique dans le menu local pour configurer le buffer. La taille par défaut d'un graphe déroulant d'intensité est de 128 points de données. L'affichage du graphe déroulant d'intensité peut utiliser beaucoup de mémoire.

Astuce   Contrairement aux graphes, les graphes déroulants conservent l'historique des données qu'ils ont reçues auparavant. Lorsqu'un graphe déroulant s'exécute en continu, son historique grandit et demande de plus en plus d'espace. Ceci continue jusqu'à ce que l'historique du graphe déroulant soit rempli ; à ce moment-là, LabVIEW arrête de prendre davantage de mémoire. LabVIEW n'efface pas automatiquement l'historique du graphe déroulant lorsque le VI redémarre. Vous pouvez effacer l'historique du graphe déroulant au fur et à mesure que le programme s'exécute. Pour cela, écrivez un tableau vide au nœud d'attribut Données d'historique du graphe déroulant.

Graphes d'intensité

Le graphe d'intensité fonctionne comme le graphe déroulant d'intensité, sauf qu'il ne retient pas les valeurs de données précédentes et qu'il n'inclut pas de modes de mise à jour. Chaque fois que de nouvelles valeurs de données passent dans un graphe d'intensité, elles remplacent les anciennes valeurs. Comme les autres graphes, le graphe d'intensité peut avoir des curseurs. Chaque curseur affiche les valeurs x, y et z pour un point spécifié sur le graphe.

Utilisation de la correspondance des couleurs avec les graphes et graphes déroulants d'intensité

Un graphe ou un graphe déroulant d'intensité utilise la couleur pour afficher des données 3D sur un espace 2D. Lorsque vous définissez la correspondance des couleurs pour un tel graphe, vous configurez l'échelle de couleurs du graphe ou du graphe déroulant. Une échelle de couleurs est constituée d'au moins deux marqueurs arbitraires qui ont chacun une valeur numérique et une couleur d'affichage correspondante. Les couleurs affichées sur un graphe ou graphe déroulant d'intensité correspondent aux valeurs numériques associées aux couleurs spécifiées. La correspondance des couleurs est utile pour indiquer visuellement les gammes de données, par exemple dans le cas où les données d'un tracé dépassent une valeur seuil.

Vous pouvez définir interactivement la correspondance des couleurs pour le graphe d'intensité et le graphe déroulant d'intensité, de la même façon que vous définissez les couleurs pour une commande numérique de rampe de couleur.

Vous pouvez définir la correspondance des couleurs du graphe d'intensité et du graphe déroulant d'intensité par programmation en utilisant le nœud de propriété de deux façons. Habituellement, vous spécifiez la représentation de la couleur dans le nœud de propriété. Pour cette méthode, spécifiez la propriété Échelle des Z:Valeurs des marqueurs pour l'échelle des z. Cette propriété consiste en un tableau de clusters, dans lequel chaque cluster contient une valeur numérique limite avec la couleur correspondante à afficher pour cette valeur. Lorsque vous spécifiez la correspondance de couleur de cette manière, vous pouvez spécifier une couleur au-dessus de la gamme dans la propriété Échelle des Z:Couleur sup. et une couleur en dessous de la gamme en utilisant la propriété Échelle des Z: Couleur inférieure pour l'échelle des z. Le graphe d'intensité et le graphe déroulant d'intensité sont limités à 254 couleurs, avec les couleurs hors gamme inférieure et supérieure portant le total à 256 couleurs. Si vous spécifiez plus de 254 couleurs, le graphe d'intensité ou le graphe déroulant d'intensité crée la table de 254 couleurs en interpolant parmi les couleurs spécifiées.

Si vous affichez un bitmap sur le graphe d'intensité, vous spécifiez une table de couleurs en utilisant la propriété Table de couleurs. Avec cette méthode, vous pouvez spécifier un tableau de 256 couleurs maximum. Les données transmises au graphe déroulant sont mappées aux indices dans cette table de couleurs sur la base de l'échelle de couleurs du graphe déroulant d'intensité. Si l'échelle de couleurs est comprise entre 0 et 100, une valeur de 0 dans les données est reliée à l'indice 1 et une valeur de 100 est reliée à l'indice 254, avec des valeurs intérieures interpolées entre 1 et 254. Toutes les données au-dessous de 0 sont reliées à la couleur hors de la gamme inférieure (indice 0) et toutes les données au-dessus de 100 sont reliées à la couleur hors de la gamme supérieure (indice 255).

Remarque  Les couleurs que vous voulez que le graphe d'intensité ou le graphe déroulant d'intensité affiche sont limitées aux couleurs exactes et au nombre de couleurs supportées par votre carte vidéo. Vous êtes également limité par le nombre de couleurs de l'affichage.

Reportez-vous au VI Modifying the Color Table.vi du répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Intensity Graphs and Charts pour voir un exemple de mappage de couleurs.

Graphes numériques

Utilisez un graphe numérique pour afficher des données numériques, notamment lorsque vous utilisez des diagrammes temporels ou des analyseurs logiques.

Le graphe numérique accepte le type de données waveform numérique, le type de données numérique et un tableau de ces types de données comme entrée. Par défaut, le graphe numérique affiche les données comme lignes et bus numériques dans la zone de tracé. Personnalisez le graphe numérique pour afficher des bus numériques, des lignes numériques ou une combinaison de bus et de lignes numériques. Si vous câblez un tableau de données numériques dans lequel chaque élément représente un bus, le graphe numérique trace chaque élément du tableau comme ligne individuelle dans le même ordre que celui du tracé des éléments dans le graphe.

Pour développer ou réduire des bus numériques dans l'arborescence de la légende des tracés, cliquez sur le symbole d'extension/réduction à gauche du bus numérique. L'extension et la réduction des bus numériques dans l'arborescence de la légende des tracés sert aussi à développer et à réduire les bus dans la zone de tracé du graphe. Pour développer et réduire des bus numériques lorsque la légende des tracés est en mode d'affichage standard, cliquez avec le bouton droit sur le graphe numérique et sélectionnez Échelle Y»Développer les bus numériques dans le menu local.

Remarque  Échelle des Y»Développer les bus numériques n'est disponible que si vous désactivez Afficher les bus avec les lignes et que la légende des tracés est en affichage standard. Pour désactiver Afficher les bus avec les lignes, changez la légende des tracés en affichage standard, cliquez avec le bouton droit sur le graphe numérique et sélectionnez Afficher les bus avec les lignes dans le menu local pour désélectionner cet élément de menu.

Le graphe numérique de la face-avant suivante trace des données numériques sous forme de bus. Le VI convertit les nombres du tableau Nombres en données numériques et affiche la représentation binaire de ces nombres dans l'indicateur de données numériques Représentations binaires. Dans le graphe numérique, le chiffre 0 apparaît sans ligne au-dessus pour indiquer que toutes les valeurs binaires sont des zéros. Le chiffre 255 apparaît sans ligne au-dessous pour indiquer que toutes les valeurs binaires sont des 1.

Cliquez avec le bouton droit sur l'axe y et sélectionnez Détailler les bus numériques dans le menu local, afin de tracer chaque échantillon de données numériques. Chaque tracé représente un bit différent du pattern numérique. Vous pouvez personnaliser l'apparence des données tracées sur un graphe numérique.

Le graphe numérique de la face-avant suivante affiche les six chiffres dans le tableau Nombres.

L'indicateur de données numériques Représentations binaires affiche les représentations binaires des nombres. Chaque colonne du tableau représente un bit. Par exemple, le nombre 89 nécessite 7 bits de mémoire (le 0 dans la colonne 7 indique un bit inutilisé). Le point 3 sur le graphe numérique trace les 7 bits nécessaires à la représentation du nombre 89 et la valeur 0 pour représenter le huitième bit inutilisé sur le tracé 7. Remarquez que les données sont lues de droite à gauche.

Le VI suivant convertit un tableau de nombres en données numériques et utilise la fonction Construire une waveform pour assembler l'heure de départ, le delta t et les nombres entrés dans une commande données numériques, et afficher les données numériques.

Reportez-vous au projet labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Digital Waveform Graph\Digital Waveform Graph.lvproj pour consulter des exemples du graphe numérique.

Type de données waveform numérique

Le type de données waveform numérique comprend le temps de départ, le delta x, les données et les attributs d'une waveform numérique. Vous pouvez utiliser la fonction Construire une waveform (Waveform numérique) pour créer une waveform numérique. Lorsque vous câblez des données waveform numérique à un graphe numérique, celui-ci trace automatiquement une waveform basée sur les informations de synchronisation et les données de la waveform numérique. Câblez les données waveform numérique à un indicateur de données numériques pour afficher les échantillons et les signaux d'une waveform numérique.

Graphes de signaux mixtes

Le graphe de signaux mixte peut afficher des données analogiques et numériques, et accepte tous les types de données acceptés par les graphes, les graphes XY et les graphes numériques.

Un graphe de signaux mixte peut avoir plusieurs zones de tracé. Une zone de tracé donnée peut seulement afficher des tracés numériques ou des tracés analogiques, mais pas les deux. La zone de tracé est l'emplacement du graphe où LabVIEW trace les données. Le graphe de signaux mixte crée automatiquement des zones de tracé lorsque des combinaisons de données analogiques et numériques l'exigent. Lorsque vous ajoutez plusieurs zones de tracé à un graphe de signaux mixte, chaque zone de tracé à sa propre échelle des y. Toutes les zones de tracé partagent une échelle des X commune, ce qui permet de comparer plusieurs signaux de données numériques et analogiques.

Par défaut, le graphe de signaux mixte affiche les données numériques comme lignes et bus numériques dans la zone de tracé. Si vous câblez un tableau de données numériques où chaque élément du tableau représente un bus, le graphe de signaux mixte trace chaque colonne de données numériques comme ligne distincte. La face-avant de la figure suivante montre un exemple de graphe de signaux mixte.

Vous pouvez configurer un tracé pour modifier l'affichage des nombres et des lignes de tracé d'un graphe de signaux mixte. Vous pouvez aussi utiliser les propriétés de Tracé pour obtenir ou définir le format des nombres dans les tracés numériques par programmation.

Affichage d'un tracé unique sur des graphes de signaux mixtes

Le graphe de signaux mixte accepte les même types de données pour des graphes mixtes à tracé unique que le graphe, le graphe XY et le graphe numérique.

Reportez-vous au VI Mixed Signal Graph.vi du répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Mixed Signal Graph pour consulter des exemples des types de données possibles pour un graphe de signaux mixte.

Affichage de tracés multiples sur les graphes de signaux mixtes

Le graphe de signaux mixte accepte les même types de données pour afficher plusieurs tracés que le graphe, le graphe XY et le graphe numérique.

Les zones de tracé acceptent uniquement des données analogiques et numériques. Lorsque vous câblez des données à un graphe de signaux mixte, LabVIEW crée automatiquement des zones de tracé permettant d'accommoder des combinaisons de données analogiques et numériques. S'il existe plusieurs zones de tracé sur un graphe de signaux mixte, vous pouvez utiliser la barre de division entre les zones de tracé pour redimensionner chaque zone de tracé.

La légende des tracés du graphe de signaux mixte se compose de commandes arbre et est affichée à gauche des zones de tracé du graphe. Chaque commande arbre représente une zone de tracé. La zone de tracé porte l'étiquette Groupe X, où X est le nombre correspondant à l'ordre dans lequel LabVIEW ou vous-même placez la zone de tracé sur le graphe. Vous pouvez utiliser la légende des tracés pour déplacer des tracés d'une zone de tracé à une autre. Vous pouvez redimensionner ou masquer la légende des tracés en déplaçant la barre de division qui se trouve entre la zone de tracé et la légende des tracés.

Reportez-vous au VI Mixed Signal Graph.vi du répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Mixed Signal Graph pour consulter un exemple d'affichage de plusieurs tracés dans un graphe de signaux mixte.

Graphes 2D

Un graphe 2D utilise des données x et y pour tracer des points sur le graphe et connecter les points, formant ainsi un aperçu à deux dimensions de la surface des données. Avec les graphes 2D, vous pouvez visualiser des données à deux dimensions sur des graphes XY car tous les graphes 2D sont des graphes XY. Utilisez la propriété graphe 2D pour modifier la façon dont les données apparaissent sur les graphes 2D.

Quand vous ajoutez un graphe 2D à la face-avant, LabVIEW câble le graphe sur le diagramme à un des VIs d'aide, en fonction du graphe 2D que vous sélectionnez. Les VIs d'aide convertissent les types de données en entrée en type de données générique que le graphe 2D accepte. LabVIEW inclut les types de graphes 2D suivants :

  • Tracé de compas — Trace des vecteurs qui proviennent du centre d'un graphe de compas.
  • Tracé à barres d'erreur — Trace la barre d'erreur à chaque point au-dessus et en dessous du graphe de ligne.
  • Tracé de plume — Trace des vecteurs dont les origines se trouvent à intervalles réguliers sur un axe horizontal.
  • Matrice de tracés XY — Trace des lignes et des colonnes de graphes en nuage.

Reportez-vous au projet labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Math Plots - 2D\Math Plots - 2D.lvproj pour consulter des exemples de tracé de données dans un graphe 2D.

Graphes 3D

Pour de nombreux ensembles de données réelles, comme la répartition de la température sur une surface, l'analyse temps-fréquence et la trajectoire d'un avion, il vous faut visualiser des données en trois dimensions. Vous pouvez afficher des données en trois dimensions à l'aide d'un graphe 3D et changer l'affichage de ces données en modifiant les propriétés du graphe 3D.

LabVIEW inclut les types de graphes 3D suivants :

  • Nuage — Affiche des tendances en statistiques et la relation entre deux ensembles de données.
  • Bâton — Affiche une réponse impulsionnelle et organise des données en fonction de leur distribution.
  • Comète — Crée un graphe animé avec un cercle qui suit les points de données.
  • Surface — Trace des données dans un graphe avec une surface connectée.
  • Contour — Trace un tracé avec des courbes de niveau.
  • Maillage — Trace une surface de maillage avec des espaces ouverts.
  • Chute d'eau — Trace la surface des données et la zone sur l'axe des Y en dessous des points de données.
  • Champ vectoriel — Génère un tracé de vecteurs de normales.
  • Ruban — Génère un tracé de lignes parallèles.
  • Barre — Génère un tracé de barres verticales.
  • Camembert — Trace un camembert.
  • Graphe de surface en 3D — Trace une surface dans l'espace 3D.
  • Graphe paramétrique en 3D — Trace une surface paramétrique en 3D.
  • Graphe de ligne en 3D — Trace une ligne dans l'espace 3D.
Remarque   Les commandes graphe 3D sont disponibles uniquement dans les systèmes de développement complet et de développement professionnel de LabVIEW.
  • Graphe de surface en 3D ActiveX — Trace une surface dans l'espace 3D en faisant appel à la technologie ActiveX.
  • Graphe paramétrique en 3D ActiveX — Trace une surface paramétrique en 3D en faisant appel à la technologie ActiveX.
  • Graphe de courbe en 3D ActiveX — Trace une ligne en 3D en faisant appel à la technologie ActiveX.
Remarque   Les commandes de graphes 3D ActiveX ne sont supportées que sous Windows, dans les systèmes de développement complet et professionnel de LabVIEW.

Utilisez les graphes 3D, à l'exception des graphes de surface en 3D, paramétriques en 3D et de courbe en 3D, en conjonction avec la boîte de dialogue Propriétés de Tracé 3D pour tracer des graphes à trois dimensions. Reportez-vous au répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Math Plots - 3D pour consulter des exemples de tracé de données dans un graphe 3D.

Utilisez les graphes de surface en 3D, paramétriques en 3D et de courbe en 3D en conjonction avec la boîte de dialogue Propriétés de graphe 3D pour tracer des courbes et des surfaces. Une courbe est composée de points distincts sur le graphe, qui ont chacun une coordonnée x, y et z. Le VI relie ces points à une ligne. Une courbe est idéale pour afficher le chemin d'un objet en mouvement, par exemple la trajectoire de vol d'un avion. L'illustration suivante montre un exemple de graphe de ligne en 3D et est semblable à un Graphe de courbe en 3D ActiveX.

Remarque  Utilisez les VIs Propriétés de graphe 3D pour tracer des courbes et des surfaces sur les graphes 3D ActiveX.

Un tracé de surface utilise des données x, y, et z pour tracer des points sur le graphe. Le tracé de surface relie ces points et forme ainsi une vue de la surface des données en trois dimensions. Vous pouvez, par exemple, utiliser un tracé de surface pour effectuer un relevé de terrain. Un tracé paramétrique est un tracé de surface qui utilise les paramètres d'une fonction paramétrique pour déterminer les courbes du tracé. Vous pouvez utiliser un tracé paramétrique pour représenter graphiquement des objets massifs. L'illustration suivante montre des exemples de graphe de surface en 3D et de graphe paramétrique en 3D.

Quand vous ajoutez un graphe 3D à la face-avant, LabVIEW câble le graphe sur le diagramme à un des VIs d'aide, en fonction du graphe 3D que vous sélectionnez. Les VIs d'aide convertissent les types de données en entrée en type de données générique accepté par le graphe 3D.

Le graphe 3D utilise l'accélération des cartes graphiques dans la fenêtre de rendu, ce qui offre des avantages au niveau des performances. Cliquez avec le bouton droit sur le graphe 3D et sélectionnez Fenêtre de rendu dans le menu local pour afficher le graphe 3D dans la fenêtre de rendu.

Les graphes 3D ActiveX utilisent la technologie ActiveX et les VIs qui gèrent la représentation en 3D. Lorsque vous sélectionnez un graphe 3D ActiveX, LabVIEW ajoute un conteneur ActiveX sur la face-avant qui contient une commande de graphe 3D. LabVIEW place aussi une référence à la commande de graphe 3D ActiveX sur le diagramme. LabVIEW câble cette référence à l'un des trois VIs Graphe 3D. (Windows) Le graphe 3D ActiveX utilise l'accélération des cartes graphiques dans la fenêtre de la face-avant.

Reportez-vous au répertoire labview\examples\Controls and Indicators\Graphs and Charts\Waveform Graphs and Charts pour consulter des exemples de tracé de données dans un graphe 3D.

CET ARTICLE VOUS A-T-IL ÉTÉ UTILE ?

Pas utile